Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liberté - Page 7

  • Général de Villiers: la Vraie France, à genoux, vous demande humblement pardon

    D'un côté, il y a un type qui n'a même pas la quarantaine, qui n'a rien vu de la vie et que quand on lui pince le nez voit s'écouler le lait du nourrisson…..

    Le présitante qui n'a même pas fait le service militaire, qui est incapable de démonter et remonter un fusil… et qui est tout juste capable de remonter les bretelles aux autres…

    Un type arrogant qui sans peines et sans cervelle (juste une conjoncture d'événements favorables) se trouve propulsé par une petite partie d'un peuple de nantis, à la peau du ventre bien tendue…. qui se prend pour le Christ et Jupiter réunit….

    Plus vieux que son beau-fils, maqué à une vieille peau tellement botoxée que quand elle cligne des yeux, ses fesses remontent….

    Un vieux jeune con, accroché à sa cassette remplie par les Forces de l'Argent qui nous esclavagisent et nous sucent la moelle des os à chacune de nos respirations….

    Un fanfaron arrogant qui partirait en courant et en criant “maman“ en arrivant sur un champ de bataille….

    et de l'autre côté,

    le plus grand chef militaire que la France reconnaissante à installée à ce poste pour tous les services rendus à la Patrie et qui a usé ses godillots sur tous les champs de batailles des 45 dernières guerres,

    qui a payé le prix du sang et de la mitraille….

    et à qui, pour toute reconnaissance, un petit con viens lui dire: “ta gueule, je suis le chef“ en se haussant du col comme un coquelet minable aux ergots limés à racler les planches de son guichet de demandeur de prébandes…..

    Alors, la France des sans-dents, la Marianne insoumise qui ne baisse jamais la tête devant quelque barbarie que ce soit, la France des Vrais Français qui peuvent étêter un Roi par Dieu consacré à Saint-Denis, cette France-là te dis: casse toi, pauvre con avant qu'on te fasse lécher le plancher des vaches!

    Signé: la France d'En Bas qui ne respecte pas les abrutis pompeux et “siphonés“ qui s'affranchissent du respect dû aux anciens, couturés et blessés qui nous protègent, la tête haute et altière.

     

  • VIVE NOUS! et que la bête crève!

    Baguette.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

    114.jpg

     

     

     

     

     

     

    115.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    116.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

     photo,femme,fille,mec,société

     

     

     

     

     

     

     

    photo,femme,fille,mec,société

     

     

     

     

     

     

     

     

    photo,femme,fille,mec,société

     

     

     

     

     

     

     

  • Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

    108.jpg

     

     

     

     

     

     

    109.jpg

     

     

     

     

     

     

    110.jpg

     

     

     

     

     

    Oui, je sais, ces chiens militaires sont américains: changez le drapeau et ce sont les nôtres!

     

  • Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

    102.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    103.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    104.jpg

     

     

     

     

     

     

     

  • Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

    1.jpg

     

     

     

     

     

    100.jpg

     

     

     

     

     

    101.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Saviez-vous?

    Drapeau européen et Vierge Marie

    Quand, en 1950, le Conseil de l'Europe se met en tête d'avoir un symbole pour le représenter, il met la barre haute : il faudra traduire "les valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun des peuples qui le composent". Après avoir refusé plusieurs projets, la commission chargée de cette mission retient celui d'un fonctionnaire du Conseil, discret et artiste.

    Arsène Heitz conçoit un drapeau bleu sur lequel se détachent douze étoiles, pointes hautes, formant un cercle. Les membres du Conseil de l'Europe apprécient ce ciel sans nuage et se reconnaissent dans la symbolique des douze étoiles, rappelant la perfection, la plénitude et l'unité.

    “Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles“.

    Ce qu'Arsène Heitz ne précise que bien plus tard, en 1989, c'est que la petite médaille miraculeuse qui orne son cou est sa première source d'inspiration.

    L'objet – bien connu des fidèles de la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, lieu d'apparitions mariales situé rue du bac, à Paris – montre la Sainte Vierge couronnée d'un cercle d'étoiles qu'évoque l'Apocalypse de saint Jean. Arsène Heitz a aussi déclaré avoir été touché par un texte de la liturgie de la solennité de l'Assomption, célébrée le 15 août: "Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles“.

    Quant au Conseil de l'Europe, il signe le texte portant adoption du drapeau le… 8 décembre 1955, jour de la fête de l'Immaculée Conception.