Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport

  • Mort, mais pas trop

    Madagascar : un Belge “vraisemblablement” assassiné, retrouvé décapité et démembré “mais le décès ne peut être confirmé”

     

    Un Belge sauvagement tué à Madagascar: un corps décapité a été retrouvé

    Un ressortissant belge résidant à Madagascar a été retrouvé mort, décapité. Il s’agirait de Richard S., 68 ans, vraisemblablement assassiné.

    C’est un jogger qui a fait la sordide découverte vers 6h du matin le 29 septembre dernier dans la ville de Mahajanga, au nord de l’île, selon les médias locaux. La dépouille, en état de décomposition et apparemment nue et démembrée, se trouvait dans un fossé, sous une dalle. Il s’agirait de Richard S., 68 ans. Le ministère belge des Affaires étrangères est au courant des faits et enquête actuellement. Mais le décès du Belge ne peut être confirmé officiellement par nos autorités pour le moment 

    […]

    L’article dans son intégralité sur DHnet

  • Brève : musulmane étranglée par sa burka prise dans la roue de son kart islamophobe

    Une jeune femme de confession musulmane est décédée des suites d’un accident de karting survenu jeudi après-midi sur un circuit en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, lorsque sa burqa s’est prise dans la roue de l’engin qu’elle pilotait. Cela date de 2010 mais reste intéressant…

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1090736/2010/04/09/Etranglee-par-sa-burqa-prise-dans-la-roue-de-son-kart.dhtml

    La police inspectionne ; chercherait-elle quelques traces d’islamophobie chez le kart ?

    La police ne va pas tarder à nous annoncer que le kart est un déséquilibré raciste et fasciste.

    Tout cela devient inquiétant quand même, je regarde ma voiture avec méfiance maintenant, est-elle déséquilibrée elle aussi ? Je poserais bien la question au garagiste mais j’ai peur que pour le coup ce soit moi qui passe pour un dingue.

    ___________________________________________________________

    A force de jeter des véhicules en tous genres contre des Abribus et des gens certains moyen de locomotion préfèrent -par précaution- se défaire de la créature qui les conduits

    Modernité et burqa, ça ne va pas ensemble.

  • Bescherelle ta mère! (merci) - cé français bocou

    ac2.jpg

     

     

     

     

    ac1.jpg

     

     

     

     

    ac3.jpg

     

     

     

     

    ac4.jpg

     

     

     

     

    ac5.jpg

     

     

     

     

    ac6.jpg

     

     

     

     

    ac5.jpg

     

     

     

    Bientôt les jeux zolympiques!

     

    Cent vingt-six athlètes français participeront aux Jeux paralympiques de Rio, du 7 au 18 septembre 2016, a annoncé le Comité paralympique français (CPSF), qui a également dévoilé le nom de son porte-drapeau, le joueur de tennis en fauteuil, Michaël Jérémiasz. Médaillé aux Jeux à quatre reprises, dont une médaille d'or à Pékin en 2008, ce tennisman de 34 ans, paraplégique, a été choisi pour emmener la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture qui aura lieu le 7 septembre dans le mythique stade du Maracana.

    Engagés dans 17 disciplines

    Athlétisme, voile, escrime, haltérophilie, tennis, rugby : au total 126 Français -42 femmes et 84 hommes âgés de 16 à 55 ans- seront engagés dans 17 des 23 disciplines que compte cette XVe édition, qui débutera deux semaines après les jeux Olympiques (5-21 août). Petite nouveauté pour cette édition, deux nouveaux sports feront leur entrée dans la compétition : le canoë-kayak et le triathlon.

    Revenir dans le top 15

    Déçue il y a quatre ans à Londres, où elle était arrivée 16e au classement des nations avec huit médailles d'or, la délégation française espère remonter le tableau. "Notre objectif est de revenir dans le top 15, avec la 10e place en ligne de mire", a déclaré Emmanuelle Assmann, présidente du CPSF, lors d'une conférence de presse de présentation de la délégation. Espérant faire "résonner les valeurs du handisport" et "toucher celles et ceux qui se sentent à la marge de la société", cette ancienne athlète de haut niveau en escrime a encouragé les sportifs à "saisir l'opportunité des Jeux pour marquer les esprits". Quelque 4 350 athlètes représentant 176 nations sont attendus à Rio pour se disputer les 528 médailles d'or en jeu.

    La parole à notre porte-drapeau

    Qui est Michaël Jérémiasz ? Un tout jeune papa, sportif passionné, ambassadeur de valeurs fortes. Selon lui, " c'est un honneur et une immense joie pour mes quatrièmes et derniers Jeux paralympiques d'emmener cette magnifique équipe de France paralympique à Rio. C'est un rôle de porte-parole également, auprès des médias bien sûr mais aussi auprès de nos instances nationales et internationales. Je ressens ça aussi comme une responsabilité. J'ai envie d'être au plus proche de tous les athlètes qui composent la délégation française. D'autres sportifs auraient pu tenir ce rôle, je considère avoir une chance énorme. C'est une grande fierté. C'est donc une formidable occasion pour continuer à porter mes combats : pour plus de sport paralympique dans les médias, et pas uniquement tous les 4 ans, mais surtout continuer à sensibiliser le grand public sur la réalité du quotidien des personnes handicapées et contribuer à faire que la minorité à laquelle nous appartenons ne soit plus discriminée."

     

    ... et le petit rappel habituel!

    APANEAU.jpg

     

     

     

     

     

     

  • Donons leurs des jeux (Euro 2016) puisqu'on n'est pas foutu de leur donner du pain!

    CgHOz8QWEAEE08D.jpg