Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hommes

  • Avec Foutriquet et sa perruque, le pire n’est pas une option

    Avec Foutriquet et sa perruque, le pire n’est pas une option

    Longtemps, l’on s’est  moqué de l’Italie et du guignolo Berlusconi ! Ah ! L’on ricanait bien de ses lifts, de ses cheveux peinturlurés, de ses inclinations sexuelles…

    Avez-vous réalisé ce qui vient de nous advenir ? En termes d’image de marque, ce n’est pas mieux voire pire…

    On vient d’en reprendre pour cinq ans avec un ado mal fini qui a tendance à toucher tout le monde et surtout les hommes… C’est un cinglé qui ne sait pas se tenir et se croit tout permis. A quarante-quatre ans, l’on peut diagnostiquer un cas grave à problèmes multiples !

     

    https://ripostelaique.com/pr-segatotri-macron-est-tres-dangereux-pour-leurope-entiere.html

     

    Tentant de dissimuler sa calvitie, il balade partout une perruque ridicule, de plus en plus longue et frisotée. Très fier de son nouveau look, il va vouloir le faire admirer de la totalité de la planète.

     Donc depuis cinq ans et pour cinq ans encore, nous aurions pour Potiche officielle un monsieur, de 77 ans, déguisé en dadame lequiel, alors que son mari fait la promo des transsexuels, ne s’assume pas.

    Étant plus que narcissique, il est probable que Foutriquet refasse son portrait officiel. Le monde entier s’étant moqué de ses photos barbe de trois jours, en sweat-shirt façon je fais la guerre comme Volodo, il devrait y arborer un costard cravate, à moins qu’il nous la joue manches retroussées et chemise ouverte sur son poitrail survelu, comme à Marseille…

    Pour changer du pédophile Gide, il pourrait poser sur son bureau : Cette fille c’était mon frère d’Anne Peters, Le grand bazar de Daniel Cohn-Bendit, Lolita de Nabokov et les œuvres complètes du marquis de Sade. Et aux murs différents tableaux de Balthus…

    Et ce sera l’occasion de nous divertir plus encore. D’aucuns pourront vérifier dans chaque mairie que, contrairement aux Français qui ne sont rien, le génial Macron a tellement plus de cheveux qu’en 2017 et, grâce à Photoshop, moins de rides encore.

    La France n’est plus qu’une république bananière représentée par l’imposture, l’indécence et la vulgarité.

    Cette réélection nous aura enseigné que pour avoir fait le choix d’un tel individu, 58% des inscrits et la totalité des abstentionnistes ne savent plus ce que honte signifie et vont l’apprendre à nos dépens.

     Daphné Rigobert

  • C'était simple à prévoir!  

      États-Unis: né homme, un transgenre est autorisé à jouer au rugby contre des lycéennes et fait trois blessées dans l’équipe adverse lors du match d’ouverture de la saison

    Biologiquement un homme: il est autorisé à jouer au rugby contre des lycéennes et blesse trois filles de l’autre équipe. Cela n’a rien de surprenant, étant donné que l’instance mondiale de ce sport avait explicitement mis en garde contre le fait de laisser des hommes affronter des femmes.

    L’athlète transgenre qui joue dans l’équipe de rugby féminine du lycée de Guam a blessé trois filles du lycée Tiyan lors du match d’ouverture de la saison, selon l’entraîneur de l’équipe adverse. Conrad Kerber, qui entraîne les équipes de garçons et de filles de Tiyan, a déclaré que “la nature agressive dont nous avons été témoin a clairement montré qu’il s’agissait d’un problème concret auquel nous devons faire face”.

    Bien sûr, faire concourir un homme contre des femmes dans n’importe quel sport est évidemment injuste. Dans le rugby, un sport de contact, c’est dangereux. Tout le monde le comprend implicitement, mais World Rugby est allé plus loin et a étudié cette question exacte, produisant un rapport en 2020 qui a clairement montré à quel point le politiquement correct dans le rugby est dangereux.

    L’étude de World Rugby a révélé que les joueuses qui étaient plaquées par des hommes avaient un risque de blessure accru de 20 à 30 %. En moyenne, les hommes sont “25 à 50 % plus forts, 30 % plus puissants, 40 % plus lourds et environ 15 % plus rapides” que leurs homologues féminines.

    Le rapport de World Rugby a également déterminé que les directives du Comité international olympique, qui autorisent les hommes à concourir contre les femmes si leur taux de testostérone est inférieur à un seuil arbitraire, n’étaient “pas adaptées à l’objectif” car il n’y a “que de faibles réductions de la force et aucune perte de masse osseuse ou de volume ou de taille musculaire après suppression de la testostérone”.

    Pour une raison quelconque, une ligue de rugby lycéenne a déterminé qu’elle en savait plus que l’instance sportive mondiale lorsqu’il s’agissait de la sécurité des lycéennes pratiquant ce sport. Ainsi, au nom du politiquement correct et de “l’affirmation du genre”, un garçon a été autorisé à blesser des filles, et en blessera certainement d’autres si cela se poursuit pendant la saison. C’est inacceptable et irresponsable, et les officiels qui ont permis que cela se produise devraient tous être obligés de répondre de leurs défaillances

    Washington Examiner

    Les amerloques ont rangés leur cervelle dans leur congélateur!

      

  • JOYEUSES PAQUES A TOUS LES FRANÇAIS!

    Certains nous interdisent notre tradition pascale!!!

    N’en déplaise au collabo Castex, joyeuses Pâques à tous les Français

    A notre connaissance, ni Macron, ni aucun de ses ministres n’a souhaité de joyeuses Pâques aux Français, il paraît que cela ne se fait pas, pas davantage qu’à Noël, au nom de la laïcité. Encore pire, Castex, qui s’est déjà vanté d’interdire la consommation d’alcool dans l’espace public, s’est permis de vouloir dissuader les Français de fêter Pâques en famille, avec le cérémonial des œufs de Pâques.

    On attend avec impatience les mêmes interdictions à l’occasion du ramadan, dans une semaine…

    https://actu.orange.fr/france/week-end-de-paques

    https://www.bvoltaire.fr

     

     

  • Arroseur arrosé!

    Montagnole (73) : un individu faisait du rodéo dans un champ cultivé, l’agriculteur embroche la voiture avec son tracteur

     

    Scène surréaliste hier sur les hauteurs de Chambéry où un homme s’est mis en tête de faire du rodéo avec une vieille voiture en plein champ cultivé. Dérapage, accélération, glissade, la météo lui a permis toute sorte de frasques qui n’aura heureusement pas duré trop longtemps.

    L’agriculteur, propriétaire du champ, rapidement prévenu s’est rendu sur place et a réglé le problème en embrochant littéralement la voiture avec une fourche à foin. Transpercée de part et d’autre, le véhicule a été ainsi sorti du champ.

    Une telle incivilité laisse pantois et on se demande comment peut-on avoir autant d’incivisme pour venir ainsi détruire des cultures. Malgré tout, l’agriculteur a été auditionné en fin de journée par la brigade de gendarmerie de Chambéry pour s’expliquer sur ce geste assez dangereux, il faut l’admettre.

    Chasse Passion via Le Dauphiné

     

    Et l'autre le zèbre, il n'était pas dangereux? c'est le monde à l'envers!

  • Général Martinez: le McKinseygate est une trahison qui disqualifie Macron

    Dans une excellente vidéo de 10 minutes, le général Martinez nous livre une brillante analyse de l’affaire MacKinsey, ce monumental scandale d’Etat que la presse fort embarrassée évoque timidement et de façon très superficielle, afin de ne pas entraver la campagne de celui qui règne sans partage depuis cinq ans.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=g0WrOSGN0G0

    Il faut dire qu’en ayant la mainmise sur les quatre pouvoirs, législatif, exécutif, judiciaire et médiatique, il est beaucoup plus facile pour Macron de s’extirper d’une très sale affaire, que pour François Fillon, qui a lutté seul contre tous, face à une terrible machination politico-judiciaire outrageusement médiatisée.

    Pourtant, François Fillon n’a jamais coûté un seul sou au contribuable, ce qui n’est pas le cas d’Emmanuel Macron, qui jongle allègrement et impunément avec les millions de l’Etat, pour mener sa politique ruineuse, qui nous a largement appauvris avec 600 milliards de dettes supplémentaires.

    Toutes les affaires plus ou moins douteuses, qui ont parsemé la carrière politique de Macron, depuis le dépeçage d’Alstom jusqu’à l’affaire McKinsey, en passant par le scandale Benalla, marqué par le sabotage des deux enquêtes parlementaires, ainsi que par la dissimulation de preuves, en faisant disparaitre le coffre-fort de Benalla. Tout cela est la caractéristique d’un Etat mafieux.

    Et n’oublions pas les soupçons de financement de sa campagne de 2017 par des oligarques algériens. Un autre dossier sorti récemment mais très vite enterré.

    Toutes ces affaires plus que troubles, n’ont jamais inquiété ni la presse ni les juges, alors que les deux costumes reçus par Fillon ont mis la France en ébullition et ont torpillé son élection à la présidence.

    L’extrême médiatisation de l’affaire Fillon, n’a d’égal que l’étourdissant silence des juges et des médias, dès lors que c’est l’hôte de l’Elysée qui est soupçonné de nager en eaux troubles. Macron a verrouillé l’Etat au point d’être devenu intouchable et il règne en maitre absolu sur le pays, ne craignant aucun acharnement judicaire ou médiatique.

    Il vient d’ailleurs de limoger le patron du renseignement militaire, dont les services n’auraient pas été suffisamment performants, comparés aux renseignements américains, concernant l’offensive russe en Ukraine.

    Pour ma part, j’avoue avoir un sérieux doute quant à cette version. Je crois plutôt que ce général a dû exprimer sa propre analyse du conflit, peu compatible avec la version officielle qui fait du méchant Poutine l’agresseur absolu, donc le seul coupable, sans jamais évoquer les véritables raisons de cette offensive, ni les lourdes responsabilités de Washington, de l’Otan et de Kiev.

    Il est clair que Macron veut des agneaux étoilés totalement soumis à la tête de son armée, comme il l’avait déjà prouvé en 2017, en écartant sans ménagement le général Pierre de Villiers qui n’avait fait que défendre son budget. Sa trépignante colère incontrôlée, particulièrement grotesque, a ainsi révélé le caractère éminemment teigneux de notre petit président, qui ne souffre aucune contestation. Colérique et rancunier, il n’est pas aimé.

    Jugé incapable de gérer sainement le pays, puisque 84 % des Français ne veulent plus de lui, il est néanmoins très craint puisqu’il baisse le pouce sans états d’âme pour condamner ceux qui s’opposent à lui. Macron a bien une âme de dictateur, qui ferait bien des ravages si elle n’était pas freinée par nos remparts démocratiques.

    Mais revenons à l’affaire McKinsey

    Je rappelle que cette enquête du Sénat a nécessité 4 mois d’auditions.  Des millions de Français ont visionné les débats.

     

    Le général Antoine Martinez analyse le rapport du Sénat concernant le cabinet de conseil McKinsey, un sujet explosif susceptible de bouleverser les résultats de l’élection présidentielle.

    Ce McKinseygate, somme toute très modestement évoqué par les médias, révèle en réalité trois scandales à lui seul.

    1) Il y a bien entendu l’aspect économique et financier du dossier, le plus diffusé par la presse mais loin d’être le plus grave. Deux ministres ont tenté d’éteindre l’incendie, preuve qu’à quelques jours du scrutin l’affaire embarrasse l’Elysée.

    Le Sénat dénonce une explosion des recours à ces cabinets de conseil, qui met au grand jour une inquiétante dépendance de l’Etat vis à vis de ces officines privées. Ce qui interroge quant à la compétence et à l’utilité de nos hauts fonctionnaires, systématiquement écartés des instances de décision. En 2021, le gouvernement a dépensé 1 milliard pour rémunérer ces cabinets de conseil.

    A ce tarif, autant supprimer la haute fonction publique qui ne sert plus à rien. Le coût journalier d’un consultant est de 2200 euros, soit sept fois plus qu’un haut fonctionnaire. L’Etat en a rémunéré des milliers.

    Le sénat dénonce ensuite les dérives de l’optimisation fiscale, qui ont permis au cabinet McKinsey de ne payer aucun impôt sur les sociétés pendant 10 ans, contrairement aux affirmations d’un cadre de ce cabinet, pourtant faites sous serment !

    Le Sénat vient donc de saisir le procureur de la République.

    2) Le second scandale de ce McKinseygate, beaucoup plus grave, est l’expansion illimitée de ces cabinets au coeur même de l’Etat, au point d’exercer une influence croissante sur les décisions politiques, le tout dans une opacité totale.

    C’est un véritable réseau tentaculaire que ces officines ont tissé dans tous les rouages de l’Etat. La gestion de la crise sanitaire, avec ses multiples ratés,  interroge, puisqu’Emmanuel Macron a fait appel à ce même cabinet McKinsey pour l’aider.

    Qui a décidé d’interdire aux médecins d’exercer et de soigner leurs patients ? Qui a décidé du tout vaccinal ? Qui a décidé de l’euthanasie de nos anciens dans les Ehpad ? Qui a décidé du confinement et des atteintes aux libertés publiques ? Qui a décidé d’imposer le passe sanitaire et le passe vaccinal ?

    L’influence des officines privées s’exerce dans tous les domaines, économie, sécurité, défense, immigration. C’est ainsi qu’Angela Merkel a été conseillée par McKinsey pour ouvrir les frontières de l’Europe en 2015, ce qui a conduit à la submersion dévastatrice que l’on sait. Qui avait intérêt à un tel chaos en Europe ? Il est permis de s’interroger.

    Le seul cabinet McKinsey oeuvre dans 65 pays. Cet entrisme généralisé ne peut que jouer contre les intérêts des Etats et des peuples.

    3) Enfin, le troisième scandale, le plus grave, est la mise au jour d’un acte de trahison contre les intérêts de la France et des Français. McKinsey a accédé au coeur même de l’Etat, obtenant une masse d’informations sur son fonctionnement, ce qui représente un risque certain pour notre pays.

    Des informations pouvant relever du secret d’Etat ou du secret défense et qui peuvent tomber entre des mains étrangères, remettant ainsi en cause notre souveraineté nationale. N’oublions pas que MacKinsey est un cabinet américain…

    Cette atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation est donc bien une trahison.

    Le scandale McKinsey est d’autant plus explosif qu’il survient à quelques jours des élections.

    Un scandale de nature à bouleverser les résultats de l’élection, car il révèle l’extrême légèreté de notre président, qui livre à une officine privée et étrangère des informations confidentielles dont la divulgation pourrait être extrêmement dommageable pour la nation.

    Pour ma part, après tant de scandales, de mensonges, d’abandons de notre souveraineté et pour tout dire de trahisons, j’estime qu’Emmanuel Macron est indigne de la fonction présidentielle.

    Comme pour l’affaire Benalla, Macron le prend de haut, s’estimant au dessus des lois. « Portez donc plainte » dit-il goguenard, comme il clamait naguère « Venez me chercher », bien à l’abri dans son palais élyséen.

    Il nous reste huit jours pour signifier à ce fossoyeur de la France son congé définitif.

    Jacques Guillemain