Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2017

Vive les chiens militaires! ils nous protègent.....

102.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

103.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

104.jpg

 

 

 

 

 

 

 

21/06/2017

Ma pub!

 

09/06/2017

Art et déco en présitantie!

Cassez pas vos bidets et cuvettes de chiottes ils vont resservir comme décoration devant les mairies socialistes c’est là qu’on voit qu’ils aiment la merde

Le pot de merde et à merdes du gouvernement macaroniste!

Quand je vois ce rond point je me dit que les étrangers qui vont passer par là vont bien rigoler...

Au demeurant ça devrait être interdit pour une histoire de sécurité routière. Il faut éviter tout obstacle dans un rond point. On part du principe qu’un conducteur peut perdre le contrôle de son véhicule et en cas de “tout droit“ ne doit pas prendre le risque de percuter quelque chose de solide.  Donc non seulement c’est laid mais en plus c’est dangereux

Pauvre France

 

0a1.jpg

 

 

 

 

 

 

05/06/2017

Doué le toutou!

 


26/05/2017

pour qui vos tétons?

aabv.jpg

 

 

 

 

aac.jpg

 

 

 

 

 

aaat.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aadf.jpg

 

 

 

 

 

 

aae.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aaer.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aagf.jpg

 

 

 

 

 

 

aaid.jpg

 

 

 

 

 

aakjh.jpg

 

 

 

 

 

 

aam.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aamjdz.jpg

 

 

 

 

a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aamkj.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aanhy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aao.jpg

 

 

 

 

 

aap.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aaml.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aaz.jpg

 

 

 

 

 

 

aar.jpg

14/04/2017

Les journaux et journalistes Français sont les plus bêtes du monde!

Diapositive10.JPG

 

 

 

 

 

 

Diapositive11.JPG

 

 

 

 

 

 

Diapositive12.JPG

 

 

 

 

 

 

Diapositive13.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15/03/2017

On est mal payé.... mais, qu'est-ce qu'on rigole!

Alors les Ricains, on vient plus chez nous?

Hollande Ouille, estimant sans doute que sa visite à la petite racaille ne suffisait pas, a voulu ajouter une imbécillité supplémentaire à son palmarès de Février. Pourtant, Février est le mois où Hollande Ouille fait théoriquement le moins de bêtises, puisqu'il n'y a que 28 jours...

Trump a déclaré que " Paris n'était plus Paris". Ce n'est pas à proprement parler un scoop. On en conviendra assez facilement, pour peu qu'on ait fréquenté la capitale au XXe siècle.

Et qu'est-ce qu'a trouvé à répondre notre présidenticule ? " Ici, il n'y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule! "

Alors la question se pose aujourd'hui: Notre présidenticule est-il atteint d'Alzeimer ou Saucisson-Pinard a-t-il cauchemardé l'affaire du massacre du Bataclan et les autres tueries de cette religion d'amour de tolérance et de paix qu'est l'islam ? Bien sûr, il y a aussi l'hypothèse d'avoir à l'Elysée un niveau 7 sur l'échelle de Richter de la connerie.

Hypothèse à ne pas écarter trop vite.

Car le crétin a récidivé: il se propose d'envoyer une invitation au président américain propre "à lui apprendre ce qu'est la France". Et cette invitation est, devinez quoi?...: un billet d'entrée à Disneyland-Paris!

Oui, pour faire connaître la France à un Américain, tout ce que trouve Hollande Ouille à proposer, c'est un parc d'attraction américain ! Est-ce possible de proférer une telle ineptie sans un gros problème de neurones?

Il est vrai que cette ânerie résonne comme un écho à celle lancée par le Macron récemment, qui déclarait sans rire qu'il n'y a pas une culture française et qu'il n'y a que des cultures en France...

Macron est-il un avatar de Hollande ou son fils spirituel ? Probablement avatar, tant le mot spirituel semble bien mal à propos dans le cas de ces deux tristes sires.

Si les opposants politiques de Poutine se trouvent attaqués dans la presse russe, c'est un déni de démocratie.

Si c'est un opposant aux socialauds de France qui est attaqué par une presse aux ordres, c'est un signe de vivacité de la démocratie.

Si une racaille de quartier se rebelle à un simple contrôle d'identité de police et prend une branlée méritée de cette même police, le Présigland en personne va à son chevet.

Si un médecin d'Eure-et-Loir est assassiné de 48 coups de couteau par une autre racaille, les médias ne trouvent pas d'intérêt à en parler. Et Hollande Ouille s'en contrefout avec la dernière énergie.

Si plus de cent parlementaires dont de nombreux socialauds font appel à la famille pour les seconder, c'est normal.

Si l'un d'eux est de droite et prétend s'opposer à un candidat socialaud à la Présidentielle, c'est l'hallali médiatique.

Si un smicard fait un recours aux prud'hommes pour licenciement abusif, il lui faudra attendre deux ans pour voir son jugement.

Si un candidat de droite prétendant à l'élection présidentielle est attaqué par une presse aux ordres, la justice (aux ordres) s'empare de l'affaire dès le lendemain.

Si une jeune fille blanche est violée dans un quartier de racailles, personne ne bouge. Et surtout pas les médias.

Si c'est une racaille qui, pour une fois, a une marque de tendresse un peu trop appuyée de la part d'un flic, les grosses matrones des racailles défilent pour protester et en appelle à la justice, " a'ce que, là dis donc, c'est t'op injuste ce qui a''ive à nos jeunes, là".

Si Obama s'essaie au kitesurf avec le milliardaire Richard Branson, BFM TV, admirative, se précipite pour nous annoncer la bonne nouvelle.

Si le porte-parole de Trump annonce que le président américain ne porte pas de robe de chambre, le même BFM TV jouit à exhumer des photos vieilles de trente ans montrant Trump porter une robe de chambre. On sait donc pourquoi la Presse française est subventionnée par nos impôts à hauteur de près de 2 milliards d'euros...

 Si un Blanc attaque une mosquée au Canada, c'est un "terroriste" forcément admirateur de Trump et de Marine Le Pen et sa photo est exposée dans les médias.

Si c'est un Arabe qui attaque des militaires au Louvre, c'est un " déséquilibré " et sa photo est floutée.

Si le 93, symbole de la diversité et du "vivrensemble", est le département le plus criminogène de la France métropolitaine, le magazine Le Point préfère nous apprendre que Trump utiliserait des pilules pour conserver sa chevelure dorée.

Si Plenel, le trotskyste à la tête de Médiapart, participe au lynchage d'un candidat de droite à la présidentielle, c'est de "l'interpellation médiatique".

Mais si la fille de Plenel, Eve Plenel, touche 3000 euros pour un mi-temps supposé à la mairie de Paris alors qu'elle habite Berlin, c'est quoi, au fait ? Pas une info de " l'interpellateur médiatique", en tous cas...

Publié par Saucisson-Pinard

 

28/02/2017

Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent.....

Haute-Garonne: Il s'amusait à tirer avec une arme dérobée à la police municipale

Les gendarmes de la Haute-Garonne ont interpellé samedi un jeune de 18 ans qui tirait des coups de feu. Son arme provenait d’un cambriolage des locaux de la police municipale de Saint-Lys…

Il aurait voulu mettre les enquêteurs sur la piste, il ne s’y serait pas mieux pris. Un jeune a été interpellé samedi alors qu’il s’amusait à tirer des coups de feu avec un pistolet près de chez lui, à Saint-Lys, au sud-ouest de Toulouse.

Effrayé, c’est un voisin qui a donné l’alerte après avoir entendu des coups de feu. Arrivés sur place, les gendarmes se sont rendu compte que le jeune homme de 18 ans n’était pas en possession d’une arme de poing, mais de trois, sans compter une cinquantaine de munitions.

Il n’a pas fallu longtemps aux militaires pour faire le rapprochement avec le cambriolage des locaux de la police municipale de Saint-Lys quelques jours plus tôt, le 14 février. Les voleurs avaient embarqué avec eux des revolvers et des munitions.

Et après recoupement des enquêteurs de la brigade des recherches de la compagnie de Toulouse-Mirail, il s’est avéré que les armes correspondaient bien. Le jeune voleur a été placé en garde à vue durant le week-end, puis déféré devant le procureur de la République. Il doit être jugé ce mardi 28 février en comparution immédiate.

Mirail à Toulouse: comme dit la gauchiasse, c'est un quartier “sensible“… le pire coin de Toulouse, quoi!

16/02/2017

Ne dites pas "femme-arbre" mais épidermodysplasie verruciforme

Ce serait assurément un cas clinique rarissime. Une fillette Bangladaise de dix ans présente des verrues à l’allure d’écorces d’arbre sur le visage. Elle pourrait être la première personne de sexe féminin touchée par une maladie dermatologique appelée épidermodysplasie verruciforme.

Sahana Khatun présente des verrues géantes bourgeonnantes sur le menton, les joues et le nez. Elle a déjà été surnommée par la presse "la femme-arbre", du fait de l’aspect de ces excroissances. Avant elle, cette affection n’avait été décrite que chez des hommes. Les médecins du collège médical de Dacca poursuivent leurs examens afin d’obtenir une certitude diagnostique.

Le père de la fillette, un fermier du nord rural du Bangladesh, n’était pas très inquiet lorsque les premières verrues étaient apparues il y a quatre mois sur le visage de sa petite fille. Mais celles-ci se sont se rapidement développées, incitant le père à amener sa petite fille consulter dans l’hôpital de la capitale.

Cette jeune patiente présente une forme de la maladie nettement moins étendue que celle récemment rapportée chez un autre patient Bangladais, de 27 ans. Le cas Abul Bajandar avait ému le pays l’an dernier, jusqu’à la Première ministre Sheikh Hasina qui avait promis que les traitements ne lui seraient pas facturés. L’équipe soignante avait rapporté fin 2016 qu’il avait subi seize interventions chirurgicales. Il avait pu pour la première fois depuis des années prendre sa femme et son enfant dans ses bras. Ce patient présentait des verrues géantes bourgeonnantes au niveau des mains et des pieds et avait également eu droit d’être qualifié d’ "homme-arbre" par la presse.

On a du mal à imaginer ce qu’a dû être le calvaire d’un homme de 25 ans originaire du district de Khulna, dans le sud du Bangladesh, surnommé "homme-arbre" parce qu’il présentait des verrues géantes bourgeonnantes au niveau des mains et des pieds. Des excroissances qui ont fini par ressembler à des écorces d’arbres.

Abul Bajandar avait été admis à l’hôpital universitaire de Dacca pour y être opéré dans le service des brûlés et chirurgie plastique après que plusieurs spécialistes aient longuement discuté de son cas. Ce patient avait subi une série d’examens complémentaires pour s’assurer que les volumineuses lésions pouvaient être retirées sans endommager des structures nerveuses et vasculaires, sans donc entraîner de séquelles majeures. Les chirurgiens du plus grand hôpital public du Bangladesh lui ont retiré environ cinq kilogrammes d’excroissances cutanées.

Ce patient était atteint depuis sept ans d’épidermodysplasie verruciforme (EV), qui s’était aggravée au cours des quatre dernières années. Cette affection est caractérisée par une susceptibilité génétique à l’infection par un groupe spécifique de papillomavirus humains (HPV). Cette famille de virus, qui présente une très grande diversité génétique, infecte préférentiellement les kératinocytes (cellules de l’épiderme, la couche la plus superficielle de la peau) ainsi que les cellules épithéliales tapissant certaines muqueuses. Une infection persistante cutanée peut conduire au développement de tumeurs bénignes (verrues, condylomes), mais aussi de lésions précancéreuses, voire de cancers (au niveau du col de l’utérus et de la sphère ORL).

Cette affection dermatologique génétique est caractérisée par la présence de mutations au niveau de deux gènes responsables d’un défaut de réponse du système immunitaire. Celui-ci ne parvient à éradiquer le HPV infectant les kératinocytes.

Les lésions cutanées débutent le plus souvent dans l’enfance, vers l’âge de 4 ou 8 ans. On observe alors des verrues planes disséminées et de petites taches dépigmentées ou, au contraire, pigmentées au niveau du tronc, du cou, du visage, des avant-bras et des pieds (zones exposées au soleil). Dans un tiers des cas, l’affection touche des membres d’une même famille. Des cas familiaux ont été décrits en Chine, en Turquie, en Inde et en Iran. Une consanguinité est retrouvée dans 10% des cas.

Le diagnostic de cette affection repose sur les symptômes cliniques et l’analyse histologique, autrement dit sur la présence de cellules anormales à l’examen microscopique de la biopsie cutanée. L’infection par le HPV peut également être détectée par la recherche du matériel génétique du virus dans les lésions. Le pronostic est dominé par le risque de développement de tumeurs cutanées cancéreuses liées à la présence de certains types de papillomavirus humains, en particulier les HPV5 et HPV8 qui affectent 90% des patients.

Des formes extensives d’épidermodysplasie verruciforme, particulièrement invalidantes du fait des dimensions impressionnantes et de la localisation diffuse des excroissances cutanées, ont été rapportées ces dernières années dans les médias, notamment chez un roumain et un indonésien. Chez ce dernier, les chirurgiens avaient réalisé l’ablation de quelque six kilogrammes d’excroissances cutanées.

L’épidermodysplasie verruciforme est aujourd’hui un modèle d’oncogénèse virale, c’est-à-dire de maladie provoquée par un virus et pouvant par la suite se transformer en tumeur maligne. Outre le caractère spectaculaire de certaines formes d’excroissances particulièrement prolifiques, cette affection représente donc avant tout pour les cancérologues, dermatologues, virologues et généticiens une opportunité pour mieux comprendre comment certains virus peuvent engendrer un cancer chez l’homme.

15/02/2017

Ho, les parigots, vous avez voté pour ça? et vous vous prenez pour les lumières du monde???

Le bolchévisme sentimental.

On me fait savoir que la catastrophe a été évitée in extremis. Un stagiaire de la Mairie avait proposé une idylle atypique: Moshé et Samira. On lui a fait comprendre que ce n’était pas une bonne idée vu le prix qu’ont coûté ces panneaux d’affichage digital. Les musulmans étant plutôt chatouilleux sur le sujet de l’honneur, autant ne pas s’y aventurer…

Vous remarquerez, au passage, que les trois premières photo (Yassine-Maria, Mamadou-Loupita, Anastasia-Elodie) ont été prises sur le même panneau. Tiens, c’est celui de l’Hôtel de Ville. Quelle coïncidence inouïe !

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/14/hidalgo-souha...

 

aa1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

aa3.jpg

 

 

 

 

 

aa5.png

 

 

 

 

 

 

 

aa2.jpg