Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liberté

  • Pas damalgam!

    "Pas de récupération politique! ", martèle-t-on en réponse à chaque crime sanglant qui implique, presque par hasard, une personne issue de l’immigration. L’omerta est de mise dans la sphère médiatico-politique. La consigne viendrait même du cabinet du ministère de l’Intérieur, selon le magazine Causeur. Les éléments de langage sont préparés depuis Beauvau avant d'être redistribués aux élus locaux,

    Les Français sont condamnés aux marches blanches, en guise de manifestation contre l'ensauvagement. A Châteauroux comme à Romans-sur-Isère, ils sont des milliers à accompagner les parents endeuillés, pour exprimer leur colère et réclamer qu’enfin, les gouvernants se penchent sur la question des agressions et de la répartition des migrants dans toute la France. Certains ont fait plusieurs dizaines de kilomètres, sans connaître la victime, avec finalement un seul but: manifester dignement leur colère.

  • ALERTE GENERALE!

    Ce n'est pas un poisson d'avril… hélas

    Un nouveau délit qui ne devrait pas faire l’unanimité. En effet, dans le projet de loi de "sécurisation de l’espace numérique" qui pourrait être adopté au début du mois d’avril, un nouvel élément a été intégré à l’article 5 bis. Selon les informations de Mediapart, il s’agit du " délit d’outrage en ligne ", sanctionné par une amende forfaitaire délictuelle. Cette procédure pourrait permettre de sanctionner des faits sans passer par un procès. Sera puni de 3 750 euros d’amende et d’un an d’emprisonnement "le fait […] de diffuser en ligne tout contenu qui soit porte atteinte à la dignité d’une personne ou présente à son égard un caractère injurieux, dégradant ou humiliant, soit créé à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante", explique le texte.

    La portée de ce texte est relativement large, car il semblerait que l’ensemble des outils de communication en ligne soit visé par l’article, c’est-à-dire les réseaux sociaux, les plateformes de partage de vidéos, mais aussi les messageries privées. En cas de partage d’un message offensant, dégradant, haineux sur Twitter par exemple ou dans une boucle privée WhatsApp, la personne qui l’a diffusé pourra être obligée de payer une amende.

    Toutefois, le Conseil constitutionnel pourrait mettre son veto à l’adoption définitive de ce texte en raison du caractère subjectif de la définition du délit. En effet, la plus haute juridiction administrative a déjà rappelé que des amendes forfaitaires délictuelles ne pouvaient s’appliquer qu’à des faits "aisément contestables".

    Le gouvernement craint d’ailleurs que l’article soit censuré. " Bien que nous partagions évidemment les objectifs, nous sommes beaucoup plus dubitatifs sur la sécurité juridique et constitutionnelle de la démarche", a précisé le cabinet de Marina Ferrari, secrétaire d’État chargée du Numérique, auprès de Tech&Co.

    https://www.valeursactuelles.com

  • Rire ou pleurer?

    Recrutement des instituteurs 2023  

    "Marianne" a compulsé une quinzaine de rapports des jurys du concours de recrutement des enseignants en école primaire de l’année 2023. Les évaluateurs notent des lacunes en grammaire, orthographe et mathématiques chez certains candidats et déplorent une pauvreté des références culturelles: de nombreux aspirants professeurs citent des émissions de télé-réalité ou des films de Disney et méconnaissent la culture littéraire et patrimoniale.

    Comme les années précédentes, les correcteurs pointent les lacunes en orthographe, en grammaire et en mathématiques. Mais ils s’inquiètent aussi, tout particulièrement, du manque de culture générale des candidats qui ont pourtant un niveau master, soit cinq ans d’études après le bac. […]

    Les exemples littéraires, historiques ou pris dans des films "de qualité" ont été "rarissimes", poursuit-il. […] "On attend de futurs enseignants qu’ils ne confondent pas les œuvres littéraires avec leur adaptation par la maison Disney (“Le Bossu de Notre Dame de Victor Hugo”)", cite encore le jury de l’académie de Normandie, qu’ils "dépassent les références aux séries télévisées (“Glee”), aux Youtubeurs ou leurs souvenirs d’enfance (“La Reine des neiges”) pour diversifier leurs propositions et appréhender également les récits avec toute la distance critique nécessaire", poursuit ce dernier. […]

    Et à l’oral, ce n’est pas toujours merveilleux. Le jury de Nice note leur langage peu professionnel de "certains candidats":

    Des expressions familières voire des termes peu français ont été relevés comme l’emploi de ces formulations "Si j’aurais" ; "Les enfants qui z’ont…" ; "ch’sait pas" ; "Ils vont avoir la pression".[…]

    Marianne

  • Innénarable!

    Onfray démolit “le cas pathologique” Macron de main de maître!

    Un ado peut se permettre de dire tout et son contraire, pas un chef d’État!

    Un présidence jupitérienne? Jupiter mon œil… Jupiter c’est quelqu’un qui ne se manifeste pas tout le temps…

    Il disait “je ne veux pas d’une présidence bavarde”… Il n’y a jamais eu une Présidence plus bavarde que la sienne. C’est minable, c’est un petit garçon qui veut parler. Il s’écoute, il se plaît, il parle à son miroir.

    Il fait le kéké, il fait le malin. C’est pas fin. Finalement il y a une ligne très simple dans ce qu’il nous raconte, il dit tout et son contraire.

    Il fait toujours la même chose, c’est-à-dire qu’il détruit la France pour construire l’Europe. Ça c’est une constance depuis le début, il dit tout et son contraire : “Il n’y a pas de culture française, Poutine est sympathique, il ne faut pas le blesser, Poutine est un dictateur”, etc.

    Il dit “si Poutine devait gagner ça poserait un problème pour notre sécurité, ah bon, tiens, pourquoi? Les chars russes à Paris? L’Assemblée nationale renversée par la troupe venue de Moscou? Le Kremlin qui piloterait la politique à Paris comme les communistes auraient souhaité que ce soit le cas pendant le pacte germano-soviétique? Bien sûr que non, il a juste voulu dire que la France ça n’existait pas et que c’était l’Europe qui existait.

    C’est sûr que Poutine n’a pas l’intention de laisser les européistes dessiner l’Europe en disant “j’en suis, nous en sommes et il n’est pas question qu’avec les Américains vous puissiez dessiner la carte de l’Europe sans que moi j’aie mon mot à dire dans cette aventure".

    C’est ça l’enjeu et Macron nous dit l’enjeu de l’Europe c’est problématique avec la victoire de Poutine. Il a raison effectivement l’Europe ne serait plus exactement la même, mais si l’Europe n’est pas la même ça ne change rien pour la France. Et lui il nous dit “bah! si! Parce que effectivement la France ça n’existe plus, c’est rien la France, c’est une sous-province, une espèce de sous-préfecture”.

    Mais enfin, sauf à croire que, effectivement, actuellement, la France n’est plus rien et que seule l’Europe importe, on a compris que ce monsieur prend date sur l’Europe. Je pense qu’il sait que c’est fini pour lui.

    La France c’est un Président sortant, il a probablement derrière la tête de devenir le leader de l’Europe et donc il dit “si vous voulez quelqu’un pour piloter l’Europe dans les 3 ans à venir, c’est moi”. Scholz, tous ces gens-là, on les méprise, il s’agit juste d’utiliser le monde à des fins personnelles. C’est ça le logiciel d’Emmanuel Macron “Je veux être éventuellement président d’une Europe qui deviendrait une autre Europe et on pourrait utiliser l’Ukraine pour ça.

    La guerre contre l’Ukraine il va la faire et il va tout utiliser. S’il envoie des mecs à Odessa, l’élite de l’armée française, quel mépris pour l’armée! C’est juste parce qu’il veut se servir aussi de l’armée française pour lui-même.

    Il veut pouvoir dire aux autres “je vous offre mon cadeau, j’ai détruit la France”. Après avoir été 2 fois président vous croyez qu’il va aller faire du jet-ski avec Brigitte? Il aura 50 ans et il veut du pouvoir. Alors il instrumentalise l’Ukraine, la Russie, Marine le Pen, le peuple français…

    C’est un vandale, un barbare. Il est assez mitterrandien, Mitterrand a jeté le socialisme aux orties, a détruit la gauche et Macron est prêt à tout lui aussi pour détruire la France. Ça ne lui pose aucun problème. Nous sommes gouvernés par un personnage qui a des problèmes de nature psychiatrique…