Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pour la future prochaine année...

    Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an: en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées.

     

    Ces vœux concernent plus particulièrement la santé, ceci ne supposant de notre part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni de nous immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques;

     

    Nota Bene:

    Le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son emploi n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause. Notamment:

    - le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1434 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israélo-palestinien ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite " des frégates de Taïwan " ;

    - le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des Institutions.

     

    Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment pratiquée par l'expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect ainsi que ses locuteurs.

     

    Clauses de non-responsabilité légale:

    En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure.

    Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnité ni royalties.

    Leur reproduction est autorisée. Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles habituelles et à l'usage personnel du destinataire. A l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l'expéditeur.

    Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.

    Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l'absence, totale comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation.

    En cas de difficultés liées à l'interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l'expéditeur.

     

    gifs_animés_ange_fée.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En résumé et sans aucune réserve, BONNE ANNÉE 2016 !

  • La chienne policier Diésel, héroîne des attentats du 13 Novembre récompensée... par les Anglais!

    La chienne malinoise âgée de sept ans, tuée en même temps que trois islamistes dont Abdelhamid Abaaoud, sera décorée par les autorités britanniques.          

    J'aurais cru, qu'il recevrait au moins une médaille militaire française,

    Ah, non ? Nous n'honorons pas nos morts au champ de bataille

    La chienne malinoise âgée de sept ans, tuée en même temps que trois islamistes dont Abdelhamid Abaaoud, sera décorée par les autorités britanniques.

    Le monde entier avait été touché par la disparition de Diesel lors de l’assaut des hommes du RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) mené contre les terroristes ayant perpétré les attentats du 13 novembre.

    Sous couvert d’anonymat, son maître a témoigné lors d’une émission sur RMC. Il a rappelé le minutage de l'intervention. “Les échanges de coups de feu et de grenades sont suivis par d'une période de silence“. Le chien est alors envoyé en reconnaissance; “Il a fait le tour d'une première pièce, qui était dégagée“, explique son maître. “Puis d’une seconde pièce. Je l'ai vu s'élancer, je l'ai perdu de vue. Et là, des coups de feu ont retenti, poursuit-il“.

    Des tirs fatals pour Diesel, qui selon toute vraisemblance est morte sur le coup. Pourquoi les chiens policiers entraînés au combat ne sont-ils pas remplacés par des moyens mécaniques. Le maître de Diesel l'a expliqué. “Entraînés au combat, ils ne peuvent en aucun cas être remplacés par des robots ou des drones. Simplement, il est regrettable que n'ait pas été conçu de gilets pare-balles pour ces animaux“.

    Le chien ouvre la voie au reste de la colonne. Il utilise tous ses sens pour détecter la présence individus: l'audition, la vue, le flair.  Autant de capacités qui imposent beaucoup d’entraînement, une très grande entente et une véritable connivence entre le chien et le maître.

    “C'est une confiance mutuelle, il a parfaitement confiance en moi, j'ai parfaitement confiance en lui, chacun sait comment réagira l'autre sur le terrain“, a-t-il expliqué.

    Ce type de chien est également entraîné pour sauter en parachute et descendre en rappel. Une formation qui dure, pour les chiens policiers aptes au combat, entre 12 et 18 mois. Cette perte a affecté les hommes du RAID. Mais aussi la population entière. Tant en France qu’à l’étranger. “Tous ces messages de soutien sont vraiment importants pour surmonter l'épreuve de la perte de Diesel“, a expliqué le policier. Diesel devait, l'année prochaine, être mise à la retraite et placée dans une famille d’adoption. Le maître chien a tenu à conclure par ces quelques mots:  “Sans son intervention, des policiers auraient pu être abattus“.

    Diesel recevra à titre posthume la médaille Dickin, la plus haute distinction récompensant les animaux pour leur courage, a annoncé l'association britannique Dispensaire populaire pour les animaux malades (PDSA). “Cette décoration reconnaît l'accomplissement remarquable du sens du devoir sur le théâtre des conflits, et Diesel est un récipiendaire particulièrement méritante“, a indiqué Jan McLoughlin, directrice de l'association. Créée en 1943, cette décoration a été remise à des pigeons lors de la Deuxième Guerre mondiale, ou encore à des chiens de l'armée qui ont détecté des bombes déposées par les talibans en Afghanistan.

    “Nous avons été inondés de messages du public nous demandant de reconnaître l'héroïsme de Diesel“, à poursuivi Jan McLoughlin. L'émotion avait également touché la Russie. Le ministère de l'Intérieur russe avait promis offrir un jeune chiot à leurs homologues français. ce qui fut fait.

    Et la France, me direz-vous?

    On attend toujours de savoir, suite à une pétition, si notre Président honorera ce chien en lui donnant à titre posthume la Légion honneur. Certes, le code de la Légion honneur ne le permet sans doute pas actuellement. Mais le grand maître de notre premier ordre national, qui n'est autre que François Hollande, a sans doute tout loisir de modifier ce code.

    Après tout, bien des bipèdes arborent le ruban rouge de notre mérite national sans vraiment l'avoir mérité une seule seconde;.... et après s'être mis à quatre pattes pour l'obtenir!

     

  • Y'a que la vérité qui fâche!

    La lecture du journal La Croix, je l’avoue, est à vous faire parfois désespérer d’être catholique.

    Georges Michel - Colonel à la retraite (le rédacteur de cet article)

    Sans mauvais esprit, surtout en ce temps de Noël, la lecture du journal La Croix, je l’avoue, est à vous faire parfois désespérer d’être catholique. Ainsi, Mme Isabelle de Gaulmyn y a commis un papier le 27 décembre intitulé "Confusions corses" suite aux incidents que nous savons. Je vous laisse aller le découvrir sur internet.

    Cette journaliste, "spécialiste des questions religieuses" et qui a son rond de serviette dans l’émission C dans l’air, n’hésite pas à dire que les discours "identitaires" que l’on entend d’Ajaccio à Béziers "ne sont que la pâle réplique de l’idéologie sinistre convoyée par Daesch, visant à anéantir sur ses terres tous ceux qui n’ont pas la même foi“. On vous l’a dit et répété depuis les régionales…

    Mais c’est la fin de cet article qui a retenu toute mon attention. "La Corse, pas plus que la France, n’est une "terre chrétienne". C’est un pays aux racines en partie chrétiennes, certes. Mais un christianisme qui a toujours placé au premier rang de ses valeurs l’accueil de l’étranger, jusqu’à reconnaître cet étranger comme l’un des siens. "Car bien évidemment, Mme de Gaulmyn, en plus d’être une "spécialiste" des religions, est certainement une grande connaisseuse de la Corse et de son histoire.

    Pour ma part, je n’ai pas cette prétention mais durant mes nombreux voyages sur cette île (le premier remonte à 1977), j’ai toujours été frappé par la profusion d’églises, de chapelles, de tombeaux disséminés dans la périphérie des villages et surmontés d’une croix. Par ailleurs, l’histoire nous apprend que le diocèse d’Ajaccio fut fondé au troisième siècle (après Jésus-Christ, je précise peut-être pour Mme de G. !), un siècle à peine après celui de Lyon. Excusez du peu. La Corse donna sept saints à l’Eglise, dont Sainte Dévote, patronne de Monaco, sur l’autel de laquelle la princesse Charlène alla déposer son bouquet de mariée!

    Notons qu’aux VIIIe et XIe siècles, la Corse eut à faire face à l’étranger. Je veux évoquer les raids des Sarrasins, obligeant la population corse à émigrer à l’intérieur des terres. Puis le Turc succéda au Sarrasin à partir du XVIe siècle dans ces opérations de pillage. Des dizaines de tours furent alors construites sur le littoral pour prévenir ces razzias.

    Si les Corses ont montré "un christianisme qui a toujours placé au premier rang de ses valeurs l’accueil de l’étranger, jusqu’à reconnaître cet étranger comme l’un des siens", pour reprendre verbatim la phrase toute faite de Mme de G., ce ne fut pas en ouvrant ses portes au Sarrasin et au Turc mais au Grec chrétien, chassé par les Ottomans de sa terre ancestrale du Péloponnèse au XVIIe siècle. Les descendants de ces 600 Grecs habitent encore en Corse, dans le village de Cargèse où la messe est toujours célébrée dans le rite byzantin.

    Voilà donc pour les "racines en partie chrétiennes" de la Corse.

    On serait donc heureux que Mme de G. prenne une pioche, et non pas un stylo, pour nous sortir de terre ces "racines en partie non chrétienne" de la Corse.

    Mais qu’on me pardonne, j’allais oublier. Connaissez-vous l’hymne de la Corse adopté par les chefs nationaux au XVIIIe siècle et encore chanté aujourd’hui sur l’Île de Beauté ? Il s’agit du Dio vi salvi Regina. En français : Que Dieu vous garde Reine. Et spécialement pour Mme de G. du journal La Croix, en latin, s’il vous plaît : Salve Regina…

  • La haut, dans les étoiles, la paix et la tranquilité! (hubble)

    S'envoyer en l'air.... pour oublier la merditude des choses

    aetoile.jpg

     

     

     

     

     

     

    capture-ecran-telegraph-co-uk-echo-lumineux-de-l-etoile-v838-monocerotis.jpg

     

     

     

     

     

    M106.jpg

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-3.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-2.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-7.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-10.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-15-510x330.jpg

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-15.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-4.jpg

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-13.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-12.jpg

     

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-6.jpg

     

     

     

     

     

    telescope-hubble-photo-14.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Il est né le Divin Enfant!

    http://didiergouxbis.blogspot.fr/2015/12/hosties-sanglantes-sainte-marie.html

    Enfin, ça y est, depuis le temps qu'on l'attendait: le vivre-ensemble est là, concret, généreux, réjouissant, indubitable. Le 24 décembre au soir, comprenant à quel point les catholiques risquaient d'être menacés dans ce pays de France qui leur est naturellement hostile depuis des siècles, de braves et bons musulmans ont décidé de protéger les messes de minuit ; qui, sans eux, auraient peut-être pu se finir à la kalach au moment de l'élévation. Hosties sanglantes à Sainte-Marie: bon titre.

    Mais protéger contre qui? Des bouddhistes enfouraillés? Des brahmanes au kriss entre les dents (Gloire! Noël! Kriss nous est né!) Des animistes fanatiques? Des athées bourrés? Des adventistes sous acide? On ne le dira pas, les membres du gouvernement étaient ailleurs, les plumitifs réveillonnaient. Nos gentils musulmans nous gardaient (gloire leur soit rendue) d'on ne savait qui. L'information intéressante était que, enfin, dans ce climat d'insécurité provoqué par on ne sait qui, venu on ne sait d'où, les musulmans avaient décidé de prendre en main la sécurité du petit Jésus, du bœuf, de l'âne et de la clique. Il y avait de quoi sangloter d'émotion.

    C'est ce qu'a fait aussitôt un certain Cazeneuve, que l'on prétend ministre de la République laïque, et socialiste de surcroît. Ce folklorique épouvantail a signifié officiellement son respect aux courageux enturbannés qui ont pris sur leur temps de ripailles pour venir défendre nefs, chœurs, transepts, cryptes, travées, fidèles, officiants et triforiums des hordes d'adorateurs du Dieu Soleil qui les menaçaient.

    À quelque temps de là, une couple d'heures, le même fantomatique maroquiné s'indignait hautement de ce que plusieurs centaines de Corses aient pu se froisser qu'une poignée de bouseux locaux réagisse de manière virile au piège tendu à leurs pompiers locaux, sans doute par des fidèles de la Terre Mère, au cri fédérateur de: “Sales Corses dehors, vous n'êtes pas chez vous ici!".

    Monsieur le ministre de l'Intérieur, des Cultes, du sourcil froncé et de la Fraternité bien comprise ne semble pas s'être avisé qu'il s'inclinait avec componction devant ce qu'il condamnait d'autre part, à savoir des sortes de milices privées, ayant décidé de suppléer à l'incurie de ses propres services pour protéger eux-mêmes des gens menacés par… par on ne sait et ne saura pas qui.

    Il est vrai que M. Cazeneuve ne peut pas être partout, ni penser à deux choses simultanément ; même si elles se ressemblent.

     

    01.jpg