Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liberté - Page 2

  • Problème: on a déjà n..ué la Bastille!

    Ce genre de moquerie va tuer le Roi... pardon, Jupiter! il n'est pas encore mort mais, cela ne va pas tarder....

    Après la sortie de Macrouille, auprès du Pape, disant que les Bretons étaient une mafia - à prendre comme une blague… sauf que le mot a peut être une autre connotation en Italie..

    Le net s'est amusé à faire une carte de France selon Macron.. :-)))

     

    photo,femme,fille,mec,société

  • Trop bonne!

    Panique à bord de l’Aquarius

    – Le capitaine: Les Italiens refusent de nous laisser accoster!

    – Mamadou: Et à Malte?

    – Le capitaine: kif-kif! Bon, qu’est-ce qu’on fait?

    – Fatoumata (enceinte jusqu’aux yeux): Il faut absolument que j’accouche en France, pour la nationalité du gosse et les alloc’s! On peut pas aller à Marseille?

    – Youssef: Marseille? Euh… t’as pas dit « en France »?

    – Karim: C’est quoi, le plus facile pour aller ensuite à Molenbeek? Les copains m’ont dit qu’ils y préparaient une sauterie…

    – le capitaine: on a l’autorisation d’accoster en Espagne, mais y a encore trois jours de mer…

    – Bilal: Tu nous prends pour des touristes? Moi, la croisière, ça m’use! On va en Suisse, c’est là qu’il y a le plus de pognon.

    – Le capitaine: Mais y a pas la mer, en Suisse!

    – Bilal: Y a pas la mer? Putain de racistes, savent pas quoi faire pour nous décourager.

    – Le capitaine: On pourrait essayer Menton, et après, Cédric Herrou vous prend en main.

    – Le sous-capitaine: Il est pas disponible. En sortant du festival de Cannes il a pris sa bagnole tellement bourré qu’au lieu de souffler dans le ballon il a soufflé dans le commissaire de police, qui l’a mal pris.

    – Le capitaine: En plus, on va manquer de carburant.

    – Adama: L’Aquarius n’est pas un bateau haram?

    – Le capitaine: de vivres, aussi.

    – Jean-Grégoire: C’est le ramadan, les musulmans n’ont qu’à pas manger du tout.

    – Oussama: Bon, maintenant qu’on a balancé Jean-Grégoire et les autres chrétiens par-dessus bord, ça résout une partie du problème de nourriture.

    – Le capitaine: ça va quand même pas le faire. Bon, on doit passer près de Tunis, on s’y arrête.

    – Tous: Tunis? Mais y a que des Arabes!!!

    – Le capitaine: Vous commencez à me gonfler! Vous êtes censés être des ré-fu-giés!!! Qui fuient la mort, la famine, les persécutions, les piqûres de scolopendre et les accidents de chameau!

    – Bakary: Arrête un peu! J’ai pas vendu la totalité de mon bétail – douze brebis, deux mulets et trois femmes – pour me retrouver encore chez les mahométans.

    – Le capitaine: Bon, j’en peux plus. Prenez la barre et débrouillez-vous.

    – Lassana: OK, on tire au sort le port de destination. Bing! Haïfa. Adjugé.

    Jacques Vinent

    https://ripostelaique.com/panique-a-bord-de-laquarius.html

  • Gloire à notre France éternelle!

    Gloire aux forces de police et aux militaires français!

    Pensées émues au jeune homme décédé et aux blessées, à leur famille et ami-es.

    La France est éternelle, elle vaincra car elle résiste et résistera toujours!

    Que les assassins et ceux qui les aident soient maudits pour l'éternité, pour les siècles des siècles; maudits soient leurs ancêtres et leurs successeurs ad vertam aeternam!

  • Comment hériter plus vite?

    … en dissuadant sa grand-mère de faire le vaccin anti-grippe!

     

    L’épidémie de grippe responsable de 13000 décès

    Précoce et longue, l’épidémie de grippe saisonnière a été marquée cette année par une forte proportion d’hospitalisations ainsi qu’une surmortalité notable. Selon Santé publique France, la mortalité attribuable à la maladie a été estimée à 13 000 décès.

    (il faut savoir qu'il y a 5 ans, elle ne faisait que 3 à 5000 décès maxi en France… le triplement provient du fait que l'on ne vaccine plus les personnes âgées)

    Cette année l’épidémie de grippe a débuté précocement en Ile-de-France au cours de la semaine du 4 au 10 décembre. Elle s’est ensuite propagée en quatre semaines à l’ensemble des régions métropolitaines. Elle a ensuite duré 16 longues semaines pour s’achever dans l’ensemble des régions de métropole fin mars.

    Hospitalisations et cas graves en hausse

    Au cours de l’épidémie, près de 2,4 millions de consultations pour syndrome grippal ont été relevées. Si cela correspond à une ampleur modérée en ambulatoire, le nombre d’hospitalisations pour grippe a été lui le plus élevé depuis 2009-2010. Parmi ces patients hospitalisés, 20% étaient âgés de moins de 5 ans et 53% de 65 ans et plus.

    Le nombre de cas graves de grippe admis en réanimation est également le plus élevé depuis la saison 2009-2010, (2009-2010 est l'arrivée de la grippe dite A H1N1, la fameuse grippe qui a fait si Npeur au gouvernement de l'époque) avec 2 915 cas depuis le 1er novembre 2017.

    Enfin, l’excès de mortalité attribuable à la grippe est estimé à environ 13 000 décès tous âges confondus. Ces décès concernent des personnes de 65 ans et plus à 93%.

    Un vaccin moyennement efficace

    L’efficacité modérée du vaccin contre le virus de type B/Yamagata, qui a eu un impact important chez les personnes de 65 ans et plus, ainsi que la couverture vaccinale toujours insuffisante (45,6%) chez les personnes ciblées ont contribué à la sévérité de cette épidémie", souligne Santé publique France.

    Pour la saison 2018/2019, la composition vaccinale reste inchangée pour la valence H1N1. Elle sera néanmoins modifiée pour les valences H3N2 et B/Victoria, selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

    Source:  Santé publique France, 25 avril 2018