Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autres animaux

  • Horreur à l'école! Montpellier

     Depuis mercredi 10 octobre, l'école Olympe-de-Gouges à Montpellier, dans l'Hérault, vivait au rythme de ces animaux à huit pattes. En effet, des araignées-loups avaient élu domicile dans sept classes, selon Midi libre. 

    Ce sont au total 130 élèves qui ont été répartis dans d'autres classes de l'école pendant une semaine après la découverte de petites bêtes dans leurs salles de classe dans des préfabriqués. " Sept classes parmi les seize de l'école n'ont plus de locaux, puisqu'elles ont été envahies par un spécimen d'araignées-loups, détectées par les agents d'entretien qui ont eu des démangeaisons et des problèmes cutanés après leur intervention dans les classes ", détaille Alexandra Seoane, la directrice de l'école, au quotidien. Une entreprise privée est venue durant le week-end pulvériser un produit pour se débarrasser des envahisseurs.

    Un comportement de meute

    Les élèves ont pu reprendre le chemin de l'école mardi 16 octobre dans l'après-midi. Face aux inquiétudes des parents, les services de la ville de Montpellier ont assuré qu'il n'y avait plus "aucun risque sanitaire pour les enfants à réintégrer les locaux ". 

    Les araignées-loups sont notamment connues pour transporter leurs petits sur leur abdomen. Elles ne sont pas dangereuses pour l'homme. Contrairement à la plupart des autres araignées, elles ne tissent pas de toiles, mais chassent leurs proies en meute. Un comportement similaire au loup, qui serait à l'origine de leur nom. D'autres araignées de la même espèce auraient déjà été repérées à l'extérieur des préfabriqués.

    Drôle de leçon de choses!

     

  • Les toutous, les toutous, les touristes...

  • Blague catho

    Un jour Marcel se trouva au seuil d’un désert qu’il devait impérativement traverser. Il décida donc de louer un âne à un vieil homme qui passait par là:

    – J’aimerais louer ton âne, vieil homme.

    – Je veux bien, dit le vieillard, mais je te préviens: il est spécial.

    – Qu’a-t-il donc de si spécial,

    – Il ne comprend que le langage biblique. Pour le faire avancer, il faut lui dire Alléluia et pour qu’il s’arrête, il faut lui dire Amen.

    Marcel sourit (un âne chrétien, on aura tout vu !) et acheta l’âne sans discuter. Le vieil homme dit Alléluia et l’âne partit au galop jusqu’à arriver en haut d’une falaise. Marcel, pris de panique, essaya de l’arrêter: – Arête !… Stop !… Non !…

    Mais l’âne courait de plus belle. Marcel tenta alors de se rappeler les paroles du vieil homme:

    – Marie-Joseph … Saint … Jésus … Bible … Notre Père …

    L’âne continuait de foncer.

    – Seigneur, je ne te connais pas bien, mais il n’est jamais trop tard pour m’adresser à Toi.

    Et Marcel commença à prier:

    – Notre Père qui est au ciel, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite. Au nom de Jésus, Amen !

    L’âne stoppa net, juste au bord de la falaise !

    De joie, Marcel s’écria: Alléluia !

    Et l’âne repartit.

     

  • Le zoziau qui se marre!

     

        La canicule. N’oublions pas d’arroser nos vieux, nos plantes, notre pastis et notre départ en vacances.

     

        — bernard pivot (@bernardpivot1) 26 juillet 2018