Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autres animaux

  • 10 vaches vont aux prés?

    Des vaches ont des clarines ? Plaintes contre les agriculteurs…

    Chroniques judiciaires d’une France qui devient folle

    De dangereuses délinquantes empêchent l’honnête citoyen de se mouvoir à sa guise en Vallée verte (Haute-Savoie).

    “L’agriculteur de Vailly (Haute-Savoie) est l’objet d’une plainte pour "obstruction de la voie publique" car ses dix vaches empruntent la voie communale pour aller aux prés, nous informe France Bleu.

    Extrait de sa page Facebook :

    Cette histoire risible fait suite à une autre plainte concernant le bruit des cloches de vaches du Chablais cette fois-ci, toujours en Haute-Savoie:

    "Excédés par le bruit de tintement, douze propriétaires de résidences secondaires, presque tous britanniques, avaient lancé début septembre une pétition contre les clarines des bovins de la commune"  rapporte encore France Bleu Pays de Savoie.

    Et si les Français se plaignaient contre le tapage nocturne pendant le ramadan, le rap à tout-va, les rodéos sauvages, les moto-cross et les quads des cités? Chiche?

    L’étendue de la connerie humaine est vraiment infinie on peut l’affirmer sans crainte de se tromper, cette histoire n’est malheureusement pas un cas isolé.

    Trop souvent des citadins vont habiter a la campagne (du moins ce qu’il en reste) et veulent la façonner tout comme l’était la ville d’où ils viennent, béton goudron centre commercial et parking, lotissements bien ordonnés.

    Le boucan des sirènes de pompiers, voitures de police embouteillages et défilés de ponctionnaires ne les dérange pas, ils sont conditionnés pour ça; par contre le coq du paysan qui chante, les cloches des vaches, la transhumance des moutons, les chasseurs ou même les cloches de l’église ça ils ne supportent pas!

    Certains se plaignent du  "vacarme " provoqué par le chant des cigales!

    J’ai connu un personnage qui a eu la chance et surtout les moyens de se payer une belle maison entourée d’arbres sur un beau terrain plat. Un arbre ça perd ses feuilles et il faut les ramasser c’est comme ça depuis la nuit des temps… c’est la nature… et puis les enfants entrent dans la maison avec de la terre sous les godasses… et oui les arbres poussent dans la terre!

    Ce gros problème pour ces gens nés et élevés en ville fut vite résolu; les arbres furent abattus (la plus grande partie) et le terrain goudronné: plus de terre dans la maison et plus de feuilles a ramasser.

    Ils avaient reproduit l’environnement d’où ils venaient! Alors pourquoi venir habiter a la campagne?

     

     GO HOME LES ROSBIFS!

  • Le chauffeur a refusé de conduire les camions qui contenaient charcuterie ou alcool…

    Un sexiste!

    Sans doute que pour Obono, refuser de conduire un camion qui contient du porc ou de l’alcool, c’est sexiste.

    Mon témoignage pour cette hypocrite de Danielle Obono: je plante le décor: une plate forme logistique alimentaire travaillant pour une enseigne parisienne bien connue, un chauffeur intérimaire arrive en début d’après midi pour remplacement. Il aura deux livraisons à faire avec deux véhicules différents, un premier tour pour livrer du frais, le deuxième pour livrer du sec (conserves, alimentation ne nécessitant pas d’être maintenue sous température dirigée).

     Nous le voyons arriver, il a le look "islamiste" avec la grande barbe…l’exploitant gérant l’activité et les chauffeur loués au service de cette plate forme, lui même maghrébin le désigne immédiatement comme étant "islamiste".

    On le salue, il va avec l’exploitant se faire expliquer ce qu’il aura à faire dans l’après midi.

    Je le vois une vingtaine de minutes plus tard repartir vers le parking voiture. Je rencontre un autre collègue chauffeur dans la journée et m’étonne qu’il ait été affecté à une livraison qu’il ne devait pas faire. Il me dit lorsque je le questionne: il y a un intérimaire qui à fait défaut, et un autre n’a pas voulu faire le travail et est rentré chez lui. Je comprends que c’est le barbu que j’avais vu retourner au parking voiture.

    Je vais voir l’exploitant pour lui demander pourquoi l’intérimaire n’a pas voulu faire les livraisons. L’exploitant me répond: le gars a demandé si dans le chargement de produits frais il y avait de la charcuterie? la réponse a été oui! Puis il a voulu savoir si dans le deuxième tour de "sec", il y avait des bouteilles d’alcool? La réponse a été de nouveau affirmative.

     Le gars n’a pas voulu toucher au camion pour effectuer les livraisons pour cause de charcuterie et alcool dans le chargement. Pourtant la marchandise était sur palettes, et la manipulation n’impliquait pas la consommation ni même d’être en contact directe avec les produits. Le camion n’avait pas été conduit par une femme, elles sont relativement peu nombreuses dans le transport en zone courte.

    Sans doute que pour Danielle Obono, ne pas vouloir conduire un camion parce qu’il y a de la charcuterie et de l’alcool dans le chargement, c’est sexiste!

    Être hypocrite à ce point  relève de l’imbécillité caractérisée!

     

  • Moustique tigre : la lutte recommence en France

    La surveillance estivale du moustique tigre a été activée, lundi 1er mai, en France. 30 départements sont concernés. Toute personne atteinte d'une maladie transmise par ce moustique doit se signaler.

    La France a activé, lundi 1er mai, le dispositif de lutte contre Aedes Albopictus. Ce moustique originaire d'Asie, également appelé moustique tigre, s'est développé en métropole de manière continue depuis 2004. Il est désormais implanté dans 30 départements : l'intégralité du sud de la France, la Vendée, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et le Val-de-Marne.

    Le moustique tigre peut transmettre le virus de la dengue, du chikungunya, de zika ou de la fière jaune. Depuis 2010, des cas autochtones de dengue et de chikungunya ont été déclarés dans les régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Hé, ho! on appelle ce coin: Occitanie, cher beauf!

    Particuliers, soyez vigilants

    Le dispositif de lutte a été mis en place en 2006 par le ministère de la Santé, en lien notamment avec les Agences régionales de santé (ARS) et les collectivités. Il est actualisé chaque année.

    À partir de ce lundi, l'activité du moustique Aedes Albopictus est surveillée dans ces zones pour tenter de ralentir sa progression géographique. Toute personne atteinte d'une maladie transmise par ce moustique doit faire l'objet d'un signalement qu'elle ait été contaminée hors-métropole ou localement.

    Si un cas est repéré, des mesures de démoustication seront mises en œuvre à proximité de son domicile. Il est aussi possible de signaler toute présence de ce moustique sur le portail du Centre national d'expertise sur les vecteurs (CNEV), sous la tutelle des ministères de la Santé et de l’Agriculture.

    Enfin, toutes les personnes qui vivent dans les 30 départements où ce moustique est implanté sont invitées à supprimer tous les objets dans lesquels l'eau stagne, ce qui permet la reproduction du moustique, comme les soucoupes d'eau sous les pots de fleurs.

    http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/moustique-tigre-la-lutte-recommence-en-france_2170750.html

    J'AI INSTALLE DES MOUSTIQUAIRES: pas cher et facile à faire

    Les produits chimiques sont dangereux pour la santé. Ma fille ne supporte pas l'odeur de la citronnelle. J'ai dû installer des moustiquaires sur plusieurs fenêtres. En été, c'est bien commode car on peut laisser grand ouverte une fenêtre avec la lumière allumée et se faire un courant d'air… quand il y a de l'air….

    Voici comment j'ai procédé: j'habite une maisonnette neuve dont les cadres de fenêtres sont en plastique. Pas facile pour y visser quoi que ce soit. Mais, j'ai su instantanément comment procéder. Simple et pas cher

    J'ai acheté des voiles de moustiquaire chez Lidl (pour ne pas lui faire de la pub J

    J'ai payé trois francs six sous… me souviens plus.

    J'ai acheté du scratch auto-collant, recto-verso: cela, c'est plus cher mais reste abordable au regard de l'aide apporté… Le seul ennui, c'est que l'on n'utilise que la partie qui a des pics (mâle)… mais, pour la partie femelle, on met de côté… parfois, cela sert.

    Comme j'ai des vases de géranium pour égayer mes fenêtres –ou autres fleurs- j'ai acheté une barre de rideau ronde, en bois léger que j'ai fais couper à la largeur des fenêtres. Vous devez aussi acheter des pastilles scratch.

    Pour mes fenêtres sans pots de fleurs: on pose le côté mâle et collant sur l'embrasure externe de la fenêtre tout autour. Il n'y a plus qu'à poser le voile qui se maintient seul à travers les pics du scratch.

    Pour les fenêtres à pots de fleurs: il faut installer le stractch collant sur une bonne partie de l'embrasure externe mais laisser libre, de chaque côté une hauteur de 30 cm à plus.

    Vous installez le voile de moustiquaire et vous l'appliquez de manière à ce qu'il ait une bonne longueur en bas de la fenêtre.

    Collez une bande de scratch sur le bâton, enroulez le bas de la moustiquaire. En soulevant le morceau de barre de rideau, vous pouvez lever la moustiquaire pour fermer vos volets ou arroser votre pot de fleurs.

    Le voile de moustiquaire est, en principe plus large que la fenêtre; pour faire plus joli, découpez le voile en prévoyant de laisser 8 cm, à peu près.

    Le long de l'espace des 30 cm, vous collez des pastilles scratch ronde, adhérente sur le plastique. Il n'y a plus qu'appuyer sur le voile de moustiquaire pour bien clore celui-ci après avoir passé votre bras.

    Bien sûr, les 30 cm peuvent être plus grand, cela dépend du besoin d'aisance pour ouvrir et fermer l'espagnolette de votre fenêtre. Il faut alors mettre une peu plus de pastille scratch; il suffit de les installer tous les 12 à 15 cm, c'est suffisant.

    Je laisse mon installation en permanence, je ne retire pas l'hiver. Cela n'a pas bougé sur toutes les fenêtres sauf une: la plus exposée aux intempéries. Seules les pastilles ne collaient plus et je n'ai eu qu'à en mettre de neuves. Depuis, les été toulousains sont sacrément plus vivables!