Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2017

Celui qui se prend pour Jeanne d'Arc!

Au fou! lâchez les chiens! appelez l'exorciste!

"J’ai l’impression de vivre avec Jeanne d’Arc" c’est ce que déclare Brigitte Trogneux sa femme dans les dîners en ville. Que se passe-t-il donc dans la tête d’Emmanuel Macron ? Alors qu’il multiplie les déclarations énigmatiques, l’ancien ministre de l’Economie serait "habité" comme Jeanne d’Arc.

Les confidences d’un ami à des journalistes triés sur le volet : "Emmanuel est apeuré et habité"

Sa femme Brigitte aussi est lucide sur le sujet : "Il y a des jours où j’ai l’impression de vivre avec Jeanne d’Arc", déclare-t-elle ainsi en privé alors que son cher et tendre parle du "temps de l’incarnation".

De Jeanne d’Arc au Messie. Décidément, Macron ose tout!

Si, pour certains, Emmanuel Macron partage certaines similitudes avec Jeanne d’Arc, pour d’autres, il se prend carrément pour le Messie! "Il est habité par une sorte de délire messianique", et ce n’est pas sa récente interview et sa déclaration choc : " La politique c’est mystique " qui va rassurer sur son état.

"Ces sorties visent naturellement à faire passer Emmanuel Macron pour une personne différente, hors norme. Il est évident que des électeurs pourraient entendre favorablement cette description mystique" selon le psychologue Vincent Triboulet.

Souvenez-vous en 2012, Hollande avait bien eu nombre d’électeurs lorsqu’il s’était fait passé pour "une personne normale, qui deviendrait un Président normal". Et les français ont vu ce que cela a donné. Il fallait donc que Macron soit tout sauf un homme normal. On comprend mieux, dès lors, pourquoi certains journalistes vont jusqu’à nous vendre ce concept du "Macron Mystique". On n’a pas fini de rigoler.

En savoir plus sur http://www.lagauchemorale.com/actualites/article/hallucinations-auditives-emmanuel-macron-entend-des-voix#TVjUGdGS4CAZ4QLz.99

 Regardez les yeux de ce type: froids, glacials, indifférents, sans empathie, sans sourire, un robot qui scande un discours préparés par d'autres aussi débiles que lui!

 

11:05 Publié dans Gens, Hommes, Liberté | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

02/04/2017

Je ne sais plus si on doit rire ou pleurer -2

 

Il ne faut jamais se moquer des personnes handicapées de la cervelle!!!

 

07:25 Publié dans Blog, Gens, Hommes, Humour | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Je ne sais plus si on doit rire ou pleurer -1

Envoyé par une amie, son explication

> c'est bizarre, cela sonne creux... comme s'il répétait un " cours", mais qu'il n'avait pas vraiment " compris"

> ceci dit, je ne comprends pas pourquoi il parle d'une forme d'irrédentisme dans la république ?

> s'est il mélangé les pinceaux entre le territoire ( la france,  plus ou moins l'alsace et la lorraine ) et le mode de fonctionnement de l'état ( la république )?

> L'irrédentisme (italien irredentismo, de irredento, non libéré, non délivré ; Italia irredenta, Italie non libérée) trouve son origine dans une doctrine politique, énoncée en 1870 en Italie, revendiquant l'unification politique de l'ensemble des territoires de langue italienne ou ayant fait partie des anciens États italiens.

> Par extension, le terme est utilisé pour qualifier une doctrine nationaliste qui défend l'adjonction à un État de certains territoires devant à ses yeux « légitimement » y être rattachés, par exemple parce qu'ils en ont autrefois fait partie ou parce que leur population est considérée par ces nationalistes comme historiquement, ethniquement ou linguistiquement apparentée.

> dans une autre vidéo, nous aurons appris que nous avons des amis arbres, poissons, des frères et des sœurs (voir plus bas)

> de temps à autre, il donne des idées très basiques : il y a des jours pluvieux, il y aura des jours ensoleillés, le printemps etc.. (métaphores faciles)

> puis paf, un mot que les sans dents ne connaissent pas: irrédentisme, ipséité etc....

 

 

 

 

07:19 Publié dans Gens, Hommes, Humour, Liberté | Tags : photo, femme, fille, mec, humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

31/03/2017

Réflexions sur: 1968, la grippe de Hong-Kong…

Je viens de lire que les températures de certains jours de mars 2017 ont battu des records depuis 1968… l'année de mes 18 ans.

Oui, mais, je me souviens de tous ces morts de la grippe de Hong-Kong….

Alors, je me dis que la prochaine grippe hivernale, de fin d'année et début 2018 pourrait bien s'avérer aussi dramatique que celle de 1968?

 

09:06 Publié dans Blog, Gens, Un peu tout | Tags : photo, femme, fille, mec | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

28/03/2017

Les zenfants et les zoizeaux


25/03/2017

Ce n'est pas une blague!

Envoyé par une amie, son époux est spécialiste ORL, elle-même, médecin.

Habitent proche de Perpignan - en jaune, mes précisions.

Hier soir, Philippe était à une réunion de formation en ORL

Assistaient donc les ORL du département, en gros 60 ans ou plus

SAUF 3 jeunes internes de l'hôpital.

A la fin, un des ORL a dit qu'il avait, dans le temps (il y a longtemps) :-), traduit une conférence en CATALAN sur une CASSETTE..

Un des jeunes a dit "c'est quoi une cassette"...  MDR

puis les vieux leur ont expliqué comment c'était quand on était d'astreinte de spécialité  dans les années 80/90 (une astreinte n'est pas une garde, elle peut se prendre chez soi dans les petits hôpitaux du moins, à condition que l'on n'habite pas loin de l'hôpital)

Il fallait rester chez soi, prés du téléphone, pas bouger (ultra pénible, car WE à l'eau / en semaine, ce n'était pas … grave).

Puis la joie que cela a été d'avoir un bipper: l'hôpital nous "sonnait" sur un petit bipper que l'on portait sur soi... il fallait ensuite trouver un téléphone et demander la cause de l'appel ..... cela permettait au moins de mettre le nez dehors, d'aller faire une petite course rapide etc...  il y avait des cabines téléphoniques dans les rues à l'époque.

En fonction de l'appel, soit on réglait le problème par téléphone, soit il fallait aller à l'hôpital; puis le premier téléphone, un peu lourd, dans une petite valise... (nous n'avons pas eu, ça coutait trop cher). Téléphone satellitaire: 35 000 Frs dans les 5 6000 euros de l'époque. Un de mes amis, représentant en avait un, c'était en 1983.

Puis le "deuxième téléphone", encore assez gros (bibop)

Puis les portables

Les gamins hallucinaient GRAVE... (NAN, c'est pas vrai, vous nous faites marcher....)

Alors les vieux, leur ont dit au "début" de la mise en orbite des satellites, il n'y avait pas d'ordinateurs ni rien.

DONC,  des secrétaires "mathématiciennes", calculaient les trajectoires, selon des formules mathématiques (la, je ne sais pas si elles avaient au moins une calculette.... je ne sais pas de quelle époque il s'agissait). Les premières PETITES calculettes, encore assez chères, format carte de crédit, j'en ai vu en 1980.

En 1970, je suis entrée comme secrétaire dans une entreprise (service compta) dont la machine à calculer était à manivelle: pour additionner, on tournait la manette vers le haut, pour soustraire, vers le bas, pour mutiplier, fallait tirer sur la manivelle, entendre un cliquetis, puis mouliner autant de fois que nécessaire pour multiplier.... c'est l'entière vérité... mais, bon, c'était tout de même une antiquité. Cela me faisait rire à l'époque.

Les jeunes n'ont pas vouloir croire une telle ineptie

Et les “vieux“ ont bien rigolé....

:-))))

 

09:06 Publié dans Blog, Gens, Hommes, Humour | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

24/03/2017

Qui n’a pas son beau costume Arnys?

François Fillon, c’est fait. Bon, hier soir il nous a dit qu'il l'avait rendu….

Pierre Moscovici, aussi… À qui le tour?

Curieuse coutume qui consiste à offrir des costumes hors de prix à un homme politique. Pierre Moscovici le jure la main sur le cœur: il s’agissait de cadeaux d’un vrai ami.

 À 6.000 € l’unité, ce n’est plus de l’amitié. C’est de l’amour. De l’adoration.

Y'a Macron qui se prend pour Jésus Christ. Vu le nombre de crétins qui s'agenouillent devant lui, je me demande pourquoi on lui a pas, encore, offert son Arnys?

Au fait, le Christ, il n'était pas en robe? Faudrait chercher parmi tous ceux qui se promènent en robe en France, s'il n'y a pas un Christ qui se serait perdu....

10:02 Publié dans Blagues, Gens, Hommes | Tags : photo, femme, fille, mec | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

22/03/2017

Vous cherchez du travail?

... près de chez vous, n'importe où en France, à l'international...

plus de 64 000 offres en France!

Cumule toutes les offres d'emplois de tous les sites d'offres Français...

un moteur de recherche est disponible en fin de page d'un de mes sites internets... le plus visité de tous!

http://www.tradi-cuisine.com/papierdecuisson/index.html

21/03/2017

Le Flamby perd la tête! pas besoin de guillotine, il se démerde bien tout seul!

Hollande: "Je suis dans un travail de démolition"

Bientôt libéré de sa fonction, François Hollande a retrouvé son humour... jusqu'à se lancer

Le 11 mars, Francois Hollande grave ses initiales sur une pierre à Saint-Denis (93). Autour de lui, le maire de la ville, Laurent Russier (à gauche), Valérié Pécresse (2e à gauche), Patrick Braouezec (à droite) et Audrey Azoulay (2e à droite)  

La scène se passe à la basilique Saint-Denis. Samedi dernier, le président Hollande est d'humeur joyeuse. Les caméras de Quotidien de Yann Barthès captent une scène au moment où le président est appelé à graver ses initiales sur une pierre, dans le cadre des travaux de remontage de la flèche. On lui tend les outils. Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, est présente, ainsi qu'Audrey Azoulay, la ministre de la Culture.

François Hollande tourne le dos aux photographes. Valérie Pécresse se risque à un conseil: " Monsieur le Président, retournez-vous dans l'autre sens". La réponse du chef de l'État a scotché Valérie Pécresse, qui n'en revient toujours pas. La voici: " Madame la Présidente, je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination... Donc, euh... Laissez-moi faire! " Valérie Pécresse persifle: " Je vous fais confiance".

Aveu

Dans la série des blagues de François Hollande, celle-ci sonne comme la plus étrange. Elle arrive en fin de mandat quand, effectivement, François Hollande a à peu près tout détruit de sa propre personne. Il aurait dû être candidat, il y a renoncé. Il était le champion naturel de la famille socialiste, il n'a même pas pu se présenter à la primaire de la gauche. Il devait mettre fin au chômage de masse, c'est à peine s'il a pu freiner sa croissance. Et le candidat de la gauche, Benoît Hamon, traverse le champ de ruines laissé par son prédécesseur en quatrième position des sondages de la présidentielle.

François Hollande: " Je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination..". Blague, oui, et aveu en même temps. Autodérision lucide qui n'est pas sans rappeler le livre Un président ne devrait pas dire ça... qui fut l'œuvre ultime de son autodestruction et a pesé lourd dans son empêchement. Décidément, cet homme est un mystère qui, même au fond de son humour, sème les indices de sa complexité. Je ris, donc je me détruis. Avec obstination

PS: je croyais que ceux qui gravaient leurs initiales étaient les ouvriers et maîtres compagnons!

et pas les simples manœuvres avec leur caisse à outils!

 

photo,femme,fille,mec

 

 

 

 

 

07:23 Publié dans Blagues, Gens, Liberté | Tags : photo, femme, fille, mec | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

20/03/2017

Hommage ... en souvenir de mon enfance!