Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2016

Le zoo humain – 2 – Fillon

Pour toutes les explications sur ce procédé de voyance, voir la note précédente 1.

Lorsque j'ai vu Fillon en place de premier ministre, j'ai détesté ce choix et j'en ai voulu à Nicolas Sarkosy de l'avoir pris comme bras droit.

En effet, tout de suite, Fillon m'est apparu comme un traitre, un faux-cul. La tête toujours baissée sous sa mèche qui cachait tous ses sentiments. Cela n'a pas raté tout au long de son ministère et lors de la bataille de la présidence de l'UMP.

Déjà, deux jours après la défaite de 2012, il tapait sur le président défait, par sa méchanceté hargneuse et revancharde gratuite.

C'est donc tout un amas de sensations psychologiques que j'ai reçu en pleine figure venant de sa tête.

Comme tous les politiques, j'ai “vu“, en ce temps-là un aigle. Mais, une tête d'aigle baissée en avant, sur le cou, contrairement à Macron dont la tête d'aigle est de profil, comme aigle imperator, l'orgueil au haut plus niveau. Cela n'empêchait nullement les petits yeux méchants, scrutateurs et méfiants.

Puis, j'ai “vu“ apparaître en une demi-seconde la tête d'un ours mais j'ai été étonnée que cela ne dure pas très longtemps.

Un ours qui pourrait être bougon et grognon mais pas du tout “nounours“ pour les bébés, croyez-moi Un ours en colère, méchant et effrayant.

Je “ressens“ également qu'il a un étage de dents-bouche-mâchoires rentrée, comme un jaloux qui se domine mal. Un vicelard qui attend avec délectation de tirer son coup tordu.

Puis, peu à peu, dès qu'il a commencé à se présenter à la candidature, j'ai “vu“ aussi la tête d'un petit singe en sur-impression, vous savez, celui qui tend la sébile parce qu'il réclame toujours. Qui s'avance et fuit se cacher.

Un singe, un peu voleur qui fait des entourloupes et se retire sur son Aventin pour se régaler méchamment de ses coups-fourrés en riant de toutes ses énormes canines et qui parvient cependant à nous tirer quelque impression de sympathie de connivence, comme deux qui se ressemblent. On a tort de toujours vouloir le remettre en selle, il est fatiguant à la longue car il nous ressemble trop, c'est trop Français. (Là, je parle pour trop de Français, au moins 85%, mais je n'en suis pas….)

J'ai vu aussi des choses au niveau sexuel mais je n'en parlerai pas. N'insistez pas. Jamais je ne dirai. Mais, cela me conforte, perso.

Puis, vinrent avec force à ma “vue“, les sentiments de forte jalousie, de calculs, de “ruminage sans fin“; c'est un homme plein de rage qui rumine et attends son heure. Il l'attend constamment; c'est quelqu'un qui, s'il parvient au pouvoir sera toujours en réserve, sans action, en retraite chaque fois que ça brule un peu… il est bloqué dans ses actions par son “ruminage“. Il n'en finit plus de se dire “qu'on lui a volé“ sa grandeur! Il serait Pape ou Grand Manitou (celui d'en-haut qui se croit éternel) que cela ne le satisferait pas.

Et puis, s'il se sent acculé par les autres, au premier blocage, il se défile et laisse tomber.

Il rumine tellement qu'il en a une grosse tête! Pleine d'amertumes et de rancœurs diverses mais quand même, il sait beaucoup de choses qui le mettent bien en position d'être candidat au poste de président de la République Française, ce n'est pas le crétin consanguin que nous avons à l'Elysée qui ressemble à un… chut! c'est pour un autre portrait.

Ce n'est pas l'âne que j'ai décris précédemment, nul en tout malgré ses diplômes et ses relais bancaires. Le fric ne fait pas l'intelligence, Macron! croyez-moi et ne vous donne pas la capacité intellectuelle de gouverner un aussi grand pays que la France. Fillon, il en a les capacités intellectuelles mais son quinquennat serait mou, inutile, perdu, vain.

Pas bon, tout ça.

 

 

Les commentaires sont fermés.