Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 2015

     

     

    Santé, prospérité et le reste!

     

     

     

    nouvel_an_sauter_le_bouchon.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • FRANCAIS, FRANCAISE: VOTRE LIBERTE EST EN DANGER! Faites passer à tout l'internet!

    Mais enfin: ils sont totalement givrés!

    A propos de la grève des médecins: la presse gauchiasse ne parle que de la généralisation du tiers payant, occultant le fait que si la nouvelle loi de santé passe, le secret médical sera largement "entamé".

    Le patient aura le droit de refuser que son secret médical soit accessible  (voir la liste plus bas, ca fait un max de personnes qui pourront avoir accès au dossier). Mais s'il refuse, il ne sera plus remboursé!

    Par ailleurs, étant donné qu'il y a déjà eu des " gags" de la part d'hôpitaux, avec des dossiers patients se retrouvant sur le net, très lisibles, suite à des failles de sécurité, à la vue de tous donc...

    On peut avoir peur

    L'autre gros problème est que la loi donne beaucoup trop de pouvoir aux agences régionales de santé.

    Par ailleurs:

    Notre système de santé coute cher (12% du PIB), est déficitaire, les patients cotisent beaucoup et sont mal remboursés:

    Une personne atteinte d'une grave maladie et qui donc obtient l'Ald doit pourtant payer 50 cts pour chaque boîte de médicament, 1 euro par visite médicale, 2 euros pour chaque transport ambulance (quand elle trouve des ambulanciers qui veulent bien la transporter, et ça n'arrive jamais! sauf si elle est sur un brancard); 50 cts pour chaque passage chez le kiné! Ne parlons pas des sommes qui ne sont pas remboursées sur les actes de radiologie ni les frais d'hôtellerie d'hôpital… et je ne veux même pas vous indiquer les 4 jours de carence pour être mis en maladie…. alors que les ponctionnaires ont vu supprimé leur seul jour de carence “parce que c'était humiliant“ comme à osé le dire leur ministre de tutelle. La plupart des gens ne savent pas qu'il y a quelques années, elle était au Parti Communiste! Encore une qui ne se gêne pas pour retourner sa veste! y'en a qui doivent écouter en bourse la chanson de Dutronc!

    Vous connaissez des gens qui ne vont pas se faire arranger les dents, d'autres qui ne peuvent payer leurs lunettes: alors, imaginez les difficultés financières pour les personnes atteintes de très graves pathologies. Les mutuelles ont l'obligation de ne pas rembourser ces inventions de ticket modérateur…

    Les professionnels de santé (kiné, infirmières, médecins etc.. ) sont les moins payés d'Europe (nous sommes avant-derniers : en moyenne une consultation médicale dans tout pays civilisé coute 40 à 50 euros); une amie médecin me disait qu'au Luxembourg, ils ne remboursent qu'une fois tous les deux ans la visite chez l'ophtalmo!

    Le fonctionnement global de ce système que le monde entier nous envie et que personne ne recopie, n'est donc pas optimal ; on perd de l'argent quelque part.

    De plus, nous sommes en face d'une crise de démographie médicale (désert médical dans Paris par ex. Dans certains coins de France, on va chez l'ophalmo après avoir patienté 9 mois, ici à Toulouse, il faut patienter 6 mois pour un rendez-vous chez une gynéco après avoir appelé une dizaine qui refusent d'augmenter leur clientèle): et les médecins étrangers dont tout le monde espère naïvement qu'ils régleront le problème: s'installent surtout en ville. A l'hôpital. les jeunes diplômés ne sont que 10% à s'installer en libéral.,

    mathématiquement, çà va coincer..

    Pas la peine d'avoir fait l'ENA pour le comprendre.

    vidéo si vous êtes pressés, commencer à 3 mn 30 environ...

    https://www.youtube.com/watch?v=4N1ADLRzq9g&feature=youtu.be

     

    Le texte reprenant en partie la vidéo est ici:

    http://www.contrepoints.org/2014/12/25/192492-projet-de-loi-sante-aujourdhui-est-un-beau-jour-pour-mourir

     

    Extrait: mais tout l'article est bien

    "Aujourd’hui est un beau jour pour mourir" est une parole prêtée aux guerriers Sioux et Cheyennes le jour de la bataille de Little Big Horn contre les troupes de Custer qui attaquaient leur village. Cela veut dire que c’est la dernière bataille, celle où se joue la survie. Le dernier choix libre est la mort au combat.

    Aujourd’hui ce qui reste de la médecine libérale livre son dernier combat pour sa survie. Cette loi santé aura aussi des conséquences graves pour les patients. Il semble que bien peu de gens en soient conscients. Ainsi, non seulement la Sécu rembourse de moins en moins et prélève de plus en plus mais… La loi santé met fin au secret médical.

    Sur ce point les lignes qui suivent sont une synthèse, imparfaite, d’une partie de l’intervention du Dr Didier Legeais qui mérite d’être largement diffusée.

    La Loi santé prévoit la création d’un secret médical partagé sous contrôle de l’Assurance maladie avec des données médicales et administratives. Cette base de données est donc contrôlée par le financeur. Le malade peut s’y opposer mais s’il s’y oppose il n’aura plus accès aux soins parce que, en pratique, une personne ne pourra avoir accès aux soins que si elle figure dans cette base de données.

    Le secret médical sera confié à un groupe de professionnels. Quand quelqu’un confiera son intimité à un médecin, elle appartiendra à l’ensemble du groupe y compris les secrétariats médicaux administratifs, les infirmières, les aides-soignantes et les services d’urgence etc.

    Elle crée le Système national des données médico-administratives qui regroupe toute les données sociales y compris revenus, aides sociales, subventions.

    L’article L1461-1 prévoit "un système national des données médico-administratives qui rassemble et met à disposition

    – Les données issues des systèmes d’information hospitaliers mentionnés

    – Les données du système d’information de l’assurance maladie

    – Les données des causes de décès mentionnées

    – Les données médico-sociales notamment de l’action sociale et des familles

    – Les données de remboursement par bénéficiaire transmises par les organismes d’assurance maladie complémentaires".

    Tout médecin, tout système hospitalier, c’est-à-dire tous les hôpitaux, toutes les cliniques, tous les cabinets, tout lieu où la personne passe, renseignent la base de données.

    À l’intérieur il y aura toutes les données de l’assurance maladie, toutes les cotisations, tous les montants, tous les volumes, les données des causes de décès, les données médico-sociales notamment celles de l’action sociale des familles, allocations familiales, naissances, logement, les données de remboursement par les complémentaires santés.

    Mais que viennent faire les caisses d'allocations familiales dans notre secret médical?

    L’accès à ces données est réservé à des intermédiaires: laboratoires de recherche ou bureaux d’études publics ou privés qui présentent à la CNIL un engagement de conformité à un référentiel incluant des critères d’expertise ou d’indépendance.

    Vous croyez qu'ils vont respecter ce qu'ils exposent à la CNIL les laboratoires privés?

    C'est très, très grave! la gauchiasse porte atteint à nos libertés fondamentales!

    Et nous avons donné la lumière au monde? et nous indiquons aux dictatures comment être des pays démocratiques: on est des fous furieux!

     

    Bla-blabla de merde qui veut rien dire

    "Les données du système national des données technico-administratives permettant une identification directe (…) ne peuvent être utilisées dans les conditions définies par la loi du 6 janvier 1978 que pour permettre des traitements dans l’intérêt des personnes concernées ou en cas de menace sanitaire grave pour tout ou partie de la population ou pour effectuer des appariements de fichiers ou des agrégations de données répondant aux finalités mentionnées à l’article L 1461-1:

    "Les agents de l’agence régionale de santé n’ont accès aux données de santé à caractère personnel que si elles sont strictement nécessaires à l’accomplissement de leurs missions".

    L’État crée un numéro d’identification national pour l’identification directe. Ce numéro est à la disposition de l’État. Seul l’État définit ce qu’est une menace sanitaire grave… comme la grippe par exemple (souvenir, souvenir !).

    La base de données est alors accessible immédiatement et la personne n’a pas son mot à dire. Appariements de fichiers ou des agrégations de données autorisent toutes les dérives. Les données personnelles sont soumises également à l’arbitraire des agents des ARS s’ils estiment en avoir besoin pour leurs missions:

    "Art L 1111-8-1: le numéro d’inscription au registre national d’identification des personnes physiques est utilisé comme identifiant de santé des personnes pour leur prise en charge à des fins sanitaires et médicosociales dans les conditions prévues". ça, c'est pour les allocs.

    Lors de la première consultation une personne peut le refuser mais il est indispensable à la facturation et à la prise en charge de tous ses soins y compris de l’aide médicosociale, allocations familiales etc.

    L’État est en train de mettre en place une base de données qui aura pour objectif de contrôler l’intégralité de l’intimité des personnes. Le secret médical et le reste sera asservi à un système politique. Tout cela ne peut se mettre en place qu’à une seule condition: le tiers payant généralisé obligatoire.

    Je vous souhaite un bon réveillon: remplissez votre panse, demain, vous pleurerez!

     

  • J'ai été ce que vous êtes, vous serez ce que je suis!

    Mais: c'est bien sûr que les gens sont dégueulasse!

    Fraude aux cartes de stationnement : un "privilège" en or !

    Résumé : Les cartes de stationnement européennes pour personnes handicapées sont un sésame de plus en plus convoité par les fraudeurs. A Paris, 2 cartes sur 3 ne seraient pas valides. Un projet de carte infalsifiable et de fichier central est à l'étude.

    Dans la guerre du stationnement qui fait rage dans les centres-villes engorgés, les personnes handicapées ne sont pas épargnées; leurs emplacements réservés suscitent les convoitises tout comme leurs cartes d'invalidité, cible des voleurs et des faussaires. Les fraudes à la carte d'invalidité sont impossibles à chiffrer. Les statistiques officielles ne distinguent pas les vols de ces macarons des autres vols. Les faux sont classés comme les autres documents contrefaits.

    Vols et photocopies illégales

    Mais régulièrement, des témoignages reviennent. " Un des administrateurs de notre association me racontait récemment qu'il avait amené sa voiture au garage pour une révision et quand il l'a récupérée la semaine suivante, il n'a plus trouvé sa carte", dit ainsi Nicolas Mérille, conseiller accessibilité à l'Association des paralysés de France (APF)."

    Mais le vol n'est pas le phénomène le plus important. Le plus courant, ce sont les photocopies couleur plastifiées ou la récupération de la carte d'une personne décédée par un proche. "Environ 1,5 million de cartes officielles" sont en circulation. Combien en réalité? Avec ces simples carrés plastifiés, la falsification est d'une facilité déconcertante.

    Des cartes anonymes

    Pour des raisons de confidentialité, aucune photo ou mention de l'identité du détenteur n'est faite sur la partie exposée derrière le pare-brise. Seuls le numéro de la carte, la date de validité et le nom de l'autorité qui l'a délivrée sont visibles. Le premier est imprimé, les deux autres sont remplis au stylo bille. " Avec une photocopieuse couleur, vous refaites une carte à l'identique ", affirme Michel Eragne, de l'association Handicap Positif, avant d'énumérer les failles : " L'encre du stylo s'efface sous l'effet du soleil et après on réécrit ce qu'on veut, on a aussi constaté qu'il y avait des cartes vierges déjà tamponnées volées en préfecture…"

    A Paris, 2 cartes sur 3 pas valides

    Pour lui, " à Paris, deux cartes sur trois ne sont pas valides pour différentes raisons et sur ces cartes non valides, une sur deux est fausse". Les sanctions sont théoriquement lourdes (1 500 euros d'amende pour utilisation indue, jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende pour faux et usage de faux). Pour les policiers et les gendarmes, il est difficile de déceler les vrais des faux, les personnes handicapées des usurpateurs. Ils doivent se contenter de ce qu'ils voient à travers le pare-brise"; On a le droit de contrôler le permis de conduire, l'assurance et la carte grise mais la carte de stationnement pour handicapés ne fait pas partie des pièces qu'on a le droit de contrôler selon le Code de la route. Il faut une réquisition spécifique du parquet ", explique le commissaire Alexis Faux, chef de la Division régionale de la circulation à Paris. " Pourtant, on sait bien que ça existe…"

    Fichier national à l'étude

    "Cette fraude n'est pas massive mais elle est suffisamment immorale et choquante pour qu'on y mette un terme", dit Bernard Jomier, adjoint à la mairie de Paris en charge du handicap. Après des années de demandes d'associations, le gouvernement a fait un premier pas la semaine dernière en présentant au Conseil national consultatif des personnes handicapées un projet d'arrêté qui ouvre la porte à une nouvelle carte infalsifiable, dont la fabrication serait confiée à l'Imprimerie nationale. Il envisage également la création d'un fichier national des cartes, que les forces de l'ordre pourraient consulter pour savoir immédiatement si une carte a été déclarée volée.

    Au-delà de l'aspect moral, les associations estiment qu'un tel dispositif permettrait d'alléger le problème du stationnement des personnes handicapées. "A Paris, par exemple, il y a 50 000 bénéficiaires et 5 000 places, souligne Nicolas Mérille. Déjà qu'il n'y a pas suffisamment de places, si en plus il y a des utilisateurs qui fraudent…

     

    APANEAU.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

  • METEO 2014 - 2015

     

    Comme je fais le “Coup du Jardinier“ depuis 1985, j'ai eu l'occasion de voir confirmer cette astuce à plus de  98%.

    N'empêche que je réalise ce “Coup“ et je suis très perplexe pour cette année 2015.

    Pour l'instant, il me dit que 2015 serait aussi compliqué que 2014: donc, ne vous perdez pas en supposition: printemps, c'est doux et parfois pluvieux, été, très chaud et peut-être la canicule, automne parfois doux et parfois pluvieux, hiver: gelées, grands froids, brouillards et neige: laissez cela, aucune chance que cela arrive l'année 2015.

    Elle va déjouer tous les pronostics des uns et des autres; par contre, il existe un adage: “si tu veux être un menteur, prédit le temps à venir“.

    Aïe pour moi!

    Les 5 mensonges climatiques de 2014

    Par Pierre-Guy Veer.

    contrepoints.org

    L’année 2014 se termine bientôt, et avec elle son lot de mensonges sur le réchauffement/changement/dérèglement climatique. Considérant la partialité des médias francophones sur le sujet, voici en rafale ce que vous pourriez avoir manqué.

    1. L’année 2014 est la plus chaude jamais enregistrée

    Depuis que l’hystérie climatique contrôle le monde, on entend sans cesse que l’année X est la plus chaude jamais enregistrée ; c’est le cas pour 2014.

    Or, il n’en est (probablement) rien. En effet, les données satellitaires sur les températures ne montrent non seulement aucune hausse des températures depuis 18 ans – les modèles climatiques sont un échec presque total quant à leurs prédictions –, mais 2014 n’est même pas la plus chaude pour cette même période. De plus, si on regarde une image plus large, la période chaude moderne n’est rien comparée à ce qu’il y a eu dans l’Histoire humaine.

    2. L’Arctique menace de disparaître

    Le pape vert par excellence (Al Gore) prédisait un océan Arctique navigable cette année. La NOAA (agence fédérale qui surveille le climat) parle aussi de fonte sans précédent du Pôle Nord.

     Or, l’Arctique connait présentement sa superficie la plus étendue depuis une décennie et se retrouve dans la déviation normale de la moyenne, calculée depuis 1979. Par ailleurs, il est intéressant que 1979 soit choisie comme année de base. En effet, des images satellites datant de 1964 montrent que la banquise du Nord n’a pas toujours été uniformément gelée. De plus, l’Arctique a déjà été plus chaud bien avant l’arrivée des Hummers.

    Parallèlement, au Pôle Sud, la banquise bat tous les records de superficie, et cette glace est très épaisse. Cela pourrait expliquer les mésaventures du " Ship of Fools "…

    3. Les ours polaires sont en danger

    L’ours polaire, la mascotte officielle du Grand Nord, est menacé de toute part par l’hystérie climatique. Partout on entend qu’il court un grave danger si les glaces arctiques continuent de " fondre ".

    Or, si cette année fut difficile pour cet ours c’est parce que la glace était… trop épaisse. Aussi, les affirmations selon lesquelles les ours polaires de la mer de Beaufort sont en fort déclin semblent avoir été triées sur le volet. En effet, des données plus exhaustives montrent que leur population n’est pas en déclin. Au pays, le gouvernement du Nunavut affirme que la population des ours est en très bonne santé.

    4. Une augmentation du CO2 amènera famine et misère

    Le dioxyde de carbone a vraiment mauvaise presse. Parmi ses " méfaits ", il y a notamment une diminution des rendements agricoles.

    Mais comme plusieurs prédictions semblables, celle-ci ne tient pas la route. En effet, une litanie d’études, y compris du gouvernement fédéral aux États-Unis, montrent qu’une augmentation du CO2 augmenterait les rendements. Cela rejoindrait donc les tendances déjà observées pour le maïs, le blé, le soja, le riz…

    Aussi – l’histoire vient de sortir – l’acidification des océans supposément causée par le CO2 pourrait ne pas être vraie.

    5. La sécheresse en Californie est sans précédent

    La moindre perturbation climatique paraissant anormale est avancée comme " preuve " supplémentaire à l’appui du réchauffement/changement/dérèglement climatique. C’est notamment le cas de cette sécheresse persistante en Californie (l’hystérie climatique serait aussi responsable des pluies diluviennes récemment tombées, mais passons).

     

    Or, encore une fois, il n’en est rien. Même la NOAA le dit : la sécheresse californienne n’a rien d’exceptionnelle. Un regard vers le passé montre que les sécheresses ont déjà été nettement plus brutales qu’au XXIe siècle.

    Bref, ignorez ces fausses mauvaises nouvelles comme vous le faites avec ces autres prédictions d’apocalypse qu’on nous sert depuis Malthus. Elles sont généralement faites par des gens dont le niveau de vie dépend grandement du maintien de l’hystérie climatique.