Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2017

 Humour: la cérémonie de la Connerie D'or 2016

"Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je suis fier et heureux de vous accueillir ce soir dans cette mythique salle du Théâtre du Châtelet et je déclare ouverte la grande cérémonie de la Connerie d'Or 2016!!!

Tonnerre d'applaudissements.

Nous avons cette année, les plus grands compétiteurs qui se sont affrontés avec grand talent. Il faut reconnaître qu'après quatre années et demie

 de gouvernement socialiste, la barre a été placée très haut. Mais cela n'a, à l'évidence, pas découragé nos compétiteurs. On peut même dire que cela les a, ces derniers temps, galvanisés et ils méritent tous vos applaudissements.

Applaudissements nourris.

A cinq mois de la branlée électorale du siècle que les socialos et consorts vont se prendre, le jury a bien senti qu'était venu pour la gauche le temps du bouquet final du feu d'artifice des tweets, propos, confidences, discours et décisions les plus débiles, les plus ridicules, les plus pitoyables et les plus saugrenus.

Je vous rappelle, cher public, les règles de cette compétition de la Connerie d'Or. Il faut avoir prononcé de façon publique, c'est-à-dire de façon à ce que tout le monde puisse en profiter, une énormité inédite, de préférence parfaitement scandaleuse, mais en tous cas, d'une crétinerie absolue et indiscutable.

Alors je sais que le plus difficile a été, pour le jury, de déterminer la qualité inédite des conneries sélectionnées. Car il est vrai que après cinquante quatre mois de règne de Hollande Ouille et de pas moins de soixante quatorze ministres nommés, vous pensez bien que des conneries, il y en a eu un sacré paquet de dites et de faites. Mais pour être nominé aujourd'hui à notre grand prix de la Connerie d'Or 2016, nos compétiteurs ont dû se renouveler et proposer du "jamais entendu" ou du "jamais fait". Et quelque soit le vainqueur ce soir, toutes nos personnalités de gauche doivent être remerciées et félicitées pour leur créativité.

 

Applaudissements.

Sont ainsi nominées ce soir... j'ouvre mon enveloppe... quel suspens !...

Rires....

et je demanderais à chacune des personnalités appelées de s'avancer sur la scène, afin que vous, public, puissiez saluer nos nominés comme il se doit.

J'appelle notre première nominée, euh pardon, notre premier nominé, Pierre Bergé, appelé "L'Embrayage" (ceux qui ne savent pas pourquoi pourront venir en coulisses pour une explication), actionnaire du Coran gauchiste, j'ai nommé, le Journal Le Monde, subventionné par vos impôts à hauteur de 5,4 millions d'euros par an, qui a tweeté: "Voter Fillon, c'est voter pour la France pétainiste. Quand va-t-on à Vichy?"

On l'applaudit bien fort.

Clap clap clap clap...

Egalement nominée, Ségogo, la folle du Poitou, qui a déclaré, avec l'humour pince-sans-rire qu'on lui connaît, "Il n'y a pas d'atteinte au droit de l'homme à Cuba!". Bravo Ségogo, celle-là, il fallait déjà oser la sortir. Et surtout, chère Ségogo, vous avez su surenchérir en déclarant que si Cuba était une dictature, il n'y aurait pas quatre millions de touristes à y être allés. Bravo encore, mais cependant, nous n'avons retenu que votre premier propos pour notre compétition d'aujourd'hui. Et le jury a considéré qu'il n'était pas directement comparable au bisou qu'avait fait en son temps la cocue de l'infidèle Mitterrand à Fidel. Le principe de l'inédit de la connerie est donc respecté.

Est aussi nominé, sur le même sujet... Juncker, président de la Commission Européenne, qui a déclaré que Castro était un héros. Je vous propose d'ovationner celui qui avoue ainsi, en propulsant ainsi un authentique dictateur au rang de héros, quel projet de société il a pour l'Europe fédérale qu'il promeut jour après jour.

Applaudissements du public.

Je dois ajouter que le jury aurait pu nominer aussi Jean-Luc Méchancon, qui a organisé un rassemblement à la mémoire du dictateur, avec fleurs et bougies. Mais la démarche était trop similaire à celle de Juncker et ce dernier bénéficiait de l'antériorité de la déclaration. C'est pour cela qu'il a été retenu et pas Méchancon. Mais là aussi, on est sûr que les prisonniers politiques à Cuba et leurs familles ont apprécié l'initiative du leader Maximo du Front de Gauche, et on a une vision plus précise de sa conception de la liberté politique. On ne pourra pas dire qu'on n'a pas été prévenu, s'il arrivait au pouvoir.

Le jury a sélectionné comme quatrième nominé, un journaliste de gauche, excusez le pléonasme. C'est vrai qu'il avait l'embarras du choix, car nos journalistes ne sont pas derrière la porte quand il s'agit de proférer une connerie. Il était donc nécessaire que la profession soit représentée dans cette Cérémonie de la Connerie d'Or 2016.

Et ce soir, j'appelle Jean-Michel Apathie, qui quand il faut s'engager à faire une déclaration imbécile ne reste pas ...apathique. Sur France Info, il a avancé, suite à l'élection de Trump aux USA, que: " il faut s'interroger quelquefois sur le suffrage universel". Interrogation qui lui vaut d'être nominé ce soir. On applaudit bien chaleureusement notre grand démocrate de gauche, qui rivalise ainsi avec notre nominé précédent, Juncker, qui a préconisé d'arrêter les référendums sur les sujets européens dans les pays membres. Je vous avais bien dit que la compétition avait été rude!

Rires et applaudissements.

J'appelle le nominé suivant; Le Petit Caudillo, qui, avant de quitter le gouvernement, se hâte de mettre la Cour de Cassation sous l'autorité directe du gouvernement. Bravo, décidément Petit Caudillo aspire à devenir Grand Caudillo en se soulageant ainsi les intestins sur le principe de l'indépendance de la Justice vis à vis du pouvoir politique.

Nos nominés en font toujours un peu plus en marche forcée vers un régime de dictature. J'en veux pour preuve le nominé suivant. J'appelle Cazevide.

Cazevide, vous êtes aujourd'hui premier ministre, en récompense de vos loyaux et si efficaces services comme ministre de l'Intérieur, qui n'a jamais vu autant de victimes de terrorisme pendant son exercice et autant de police en manifestation de mécontentement dans la rue. Vous avez aussi été, dans l'Histoire de France, le premier ministre en charge de la sécurité des Français à être aussi attentif au bon accueil des immigrés clandestins qui bafouent ainsi les règles de droit de l'immigration. Et votre première décision de nouveau Premier Ministre est de nommer pour vous remplacer au ministère de l'Intérieur, Bruno Le Roux, celui-là même qui avait appelé au boycott et à la censure médiatique de Zemmour. Pour toutes ces performances, vous méritez amplement votre nomination de ce soir, à la Grande Cérémonie de la Connerie d'Or 2016.

Public, j'attends vos applaudissements !

Clap clap clap clap...

Notre nominé suivant présente une double originalité. Il s'agit d'abord, non pas d'une personne individuelle mais d'un groupe, d'un corporatisme à savoir celui des féministes représenté ce soir par Caroline Fourest et les Femen.

Bonsoir Caroline! La seconde originalité est que cette nomination vous est accordée non pas pour ce que vous avez dit mais précisément pour votre silence. Celui particulièrement pesant que vous avez laissé planer lors de l'affaire du burkini cet été, et plus récemment suite à ce reportage de France 2 qui démontrait que des femmes étaient interdites de bar, "comme au bled", dans certains quartiers de Sevran. Comme quoi, on peut faire preuve de connerie sans même émettre un son. On salue aussi comme il se doit ces Femen, ces courageuses combattantes de salon qui n'hésitent pas à perturber des rassemblements pacifiques du FN, et regardent pudiquement ailleurs quand la charia se met doucement en place dans des quartiers de banlieue.

Applaudissements.

Notre dernier nominé à la distinction de la Connerie d'Or 2016 est, ce soir, Hollande Ouille pour sa prestation du 1er décembre. Après de longues minutes à exposer à quel point il était fier de ce qu'il avait fait pendant quatre ans et demi, notre grand humoriste s'est même payé le luxe de reconnaître une seule erreur: avoir proposé la déchéance de la nationalité française pour les terroristes de double nationalité.

En résumé, dans son irrésistible sketch, il se vante d'avoir réussi tout ce qu'il a authentiquement foiré et regrette d'avoir pensé à la seule chose de bien qu'il aurait pu faire dans son quinquennat et qu'il n'a pas faite.

A l'entendre, son bilan est vraiment formidable, et c'est la raison pour laquelle... il ne se représentera pas ! Avec cette chute aussi inattendue qu'hilarante, Hollande Ouille est vraiment le roi de l'absurde et du non-sens qui aurait pu donner des leçons à Raymond Devos!

Et maintenant, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, l'heure de vérité. Parmi ces nominés, un seul va remporter le trophée de la Connerie d'Or 2016: un magnifique bonnet d'âne en or.

Le nom du gagnant est dans cette enveloppe qui a été scellée sous l'autorité de notre huissier de justice, Maître Enfoiros.

Le moment est venu d'ouvrir cette enveloppe....

Roulements de tambour

Et j'ai plaisir à annoncer : le lauréat de la Connerie d'Or 2016 est... Hollande Ouille !!

 

032.jpg

 

 

 

 

 

 

Toutes nos félicitations à notre grand gagnant, même si ce choix du jury n'est pas vraiment une surprise tant Hollande Ouille a toujours surpassé de la tête et des épaules ses concurrents. Et n'oublions pas que d'une certaine façon, la plupart des nominés sont des poulains de Hollande Ouille, qui n'a pas son pareil pour s'entourer d'authentiques tocards. Tous ont vocation à devenir les futurs lauréats de la Connerie d'Or des années à venir.

Rendez-vous dans un an, cher public, pour le prochain Grand Prix prix de la Connerie d'Or 2017! Ici le Théâtre du Châtelet, à vous les Studios. "

http://saucisson-pinard.blogspot.fr

 

Écrire un commentaire