Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2017

On est mal payé.... mais, qu'est-ce qu'on rigole!

Alors les Ricains, on vient plus chez nous?

Hollande Ouille, estimant sans doute que sa visite à la petite racaille ne suffisait pas, a voulu ajouter une imbécillité supplémentaire à son palmarès de Février. Pourtant, Février est le mois où Hollande Ouille fait théoriquement le moins de bêtises, puisqu'il n'y a que 28 jours...

Trump a déclaré que " Paris n'était plus Paris". Ce n'est pas à proprement parler un scoop. On en conviendra assez facilement, pour peu qu'on ait fréquenté la capitale au XXe siècle.

Et qu'est-ce qu'a trouvé à répondre notre présidenticule ? " Ici, il n'y a pas de personnes qui prennent des armes pour tirer dans la foule! "

Alors la question se pose aujourd'hui: Notre présidenticule est-il atteint d'Alzeimer ou Saucisson-Pinard a-t-il cauchemardé l'affaire du massacre du Bataclan et les autres tueries de cette religion d'amour de tolérance et de paix qu'est l'islam ? Bien sûr, il y a aussi l'hypothèse d'avoir à l'Elysée un niveau 7 sur l'échelle de Richter de la connerie.

Hypothèse à ne pas écarter trop vite.

Car le crétin a récidivé: il se propose d'envoyer une invitation au président américain propre "à lui apprendre ce qu'est la France". Et cette invitation est, devinez quoi?...: un billet d'entrée à Disneyland-Paris!

Oui, pour faire connaître la France à un Américain, tout ce que trouve Hollande Ouille à proposer, c'est un parc d'attraction américain ! Est-ce possible de proférer une telle ineptie sans un gros problème de neurones?

Il est vrai que cette ânerie résonne comme un écho à celle lancée par le Macron récemment, qui déclarait sans rire qu'il n'y a pas une culture française et qu'il n'y a que des cultures en France...

Macron est-il un avatar de Hollande ou son fils spirituel ? Probablement avatar, tant le mot spirituel semble bien mal à propos dans le cas de ces deux tristes sires.

Si les opposants politiques de Poutine se trouvent attaqués dans la presse russe, c'est un déni de démocratie.

Si c'est un opposant aux socialauds de France qui est attaqué par une presse aux ordres, c'est un signe de vivacité de la démocratie.

Si une racaille de quartier se rebelle à un simple contrôle d'identité de police et prend une branlée méritée de cette même police, le Présigland en personne va à son chevet.

Si un médecin d'Eure-et-Loir est assassiné de 48 coups de couteau par une autre racaille, les médias ne trouvent pas d'intérêt à en parler. Et Hollande Ouille s'en contrefout avec la dernière énergie.

Si plus de cent parlementaires dont de nombreux socialauds font appel à la famille pour les seconder, c'est normal.

Si l'un d'eux est de droite et prétend s'opposer à un candidat socialaud à la Présidentielle, c'est l'hallali médiatique.

Si un smicard fait un recours aux prud'hommes pour licenciement abusif, il lui faudra attendre deux ans pour voir son jugement.

Si un candidat de droite prétendant à l'élection présidentielle est attaqué par une presse aux ordres, la justice (aux ordres) s'empare de l'affaire dès le lendemain.

Si une jeune fille blanche est violée dans un quartier de racailles, personne ne bouge. Et surtout pas les médias.

Si c'est une racaille qui, pour une fois, a une marque de tendresse un peu trop appuyée de la part d'un flic, les grosses matrones des racailles défilent pour protester et en appelle à la justice, " a'ce que, là dis donc, c'est t'op injuste ce qui a''ive à nos jeunes, là".

Si Obama s'essaie au kitesurf avec le milliardaire Richard Branson, BFM TV, admirative, se précipite pour nous annoncer la bonne nouvelle.

Si le porte-parole de Trump annonce que le président américain ne porte pas de robe de chambre, le même BFM TV jouit à exhumer des photos vieilles de trente ans montrant Trump porter une robe de chambre. On sait donc pourquoi la Presse française est subventionnée par nos impôts à hauteur de près de 2 milliards d'euros...

 Si un Blanc attaque une mosquée au Canada, c'est un "terroriste" forcément admirateur de Trump et de Marine Le Pen et sa photo est exposée dans les médias.

Si c'est un Arabe qui attaque des militaires au Louvre, c'est un " déséquilibré " et sa photo est floutée.

Si le 93, symbole de la diversité et du "vivrensemble", est le département le plus criminogène de la France métropolitaine, le magazine Le Point préfère nous apprendre que Trump utiliserait des pilules pour conserver sa chevelure dorée.

Si Plenel, le trotskyste à la tête de Médiapart, participe au lynchage d'un candidat de droite à la présidentielle, c'est de "l'interpellation médiatique".

Mais si la fille de Plenel, Eve Plenel, touche 3000 euros pour un mi-temps supposé à la mairie de Paris alors qu'elle habite Berlin, c'est quoi, au fait ? Pas une info de " l'interpellateur médiatique", en tous cas...

Publié par Saucisson-Pinard

 

Écrire un commentaire