Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2015

C'est en France, en 2015...

 Depuis plus d'un an, une de mes clientes me contacte presque tous les jours pour divers soucis causés par des employeurs félons qui ont embauché sa fille et sa petite fille.

Ces histoires (vraies) se passent dans le département de la Dordogne et dans l'agglo de Bordeaux.

Pour la fille, âgée de 49 ans, elle a trouvé un emploi de femme de ménage chez un médecin espagnole, installée depuis quelques années. Cette femme, très contente de ses services (bien sûr!) lui promet depuis des lustres: un contrat de travail, des bulletins de salaires, des tas d'heures supplémentaires…. pas payées et bien évidement pas de bulletins de salaire, pas de contrat de travail.

Pour la fille de cette même personne, demeurant à Bordeaux, la jeune fille de 20 ans a trouvé un emploi dans un restaurant japonais… elle travaille depuis trois mois, et cette femme restauratrice ne lui a jamais donné de salaire, lui fait faire des tas d'heures, lui promet un contrat de travail…. il y a quelques jours, la patronne est partie une journée entière et à demandé à la jeune fille de la remplacer dans la journée au restaurant (elle ne doit, en principe travailler que le soir)… Laure (prénom changé) insiste et demande ses payes et lui dit: j'ai fais des heures supplémentaires, il faut me les compter: réponse de la propriétaire du restaurant japonais: ha non, ce n'était pas des heures supplémentaires vous avez travaillé pour me rendre service! ???? La prochaine fois que votre patron vous donnera votre chèque de salaire, répondez-lui la même chose, si vous l'osez….

D'après la grand-mère, ma cliente, il y a un autre travailleur: c'est un jeune japonais… qui n'a jamais été payé… et qui, d’ailleurs ne parle pas français. Travailleur sans papiers?

Comme la jeune fille est étudiante et à trouvé un contrat école-travail (désolée, je ne me souviens pas du nom de ces contrats) dans une école de commerce pour deux ans; école payée par un jeune patron tellement dynamique qu'il ne cesse d'embaucher des représentants sous contrat indéterminé… ce jeune patron a indiqué à l'école de commerce: je suis sûr du potentiel de Laure et je la veux vraiment dans mon entreprise. Seul problème, il faut acheter un véhicule… c'est impératif.

Or, n'ayant pas reçu de salaire ni de fiches de salaires, ayant 3 mois de retard de loyer, Laure ne peut obtenir un prêt étudiant qui lui permettrait d'avoir un véhicule salvateur pour cette grand chance d'avenir. D'autant qu'elle avait fait un petit emprunt à la Banque Postale qui l'a fichée dans un fichier qui contient les mauvais payeurs… il ne manquait qu'un remboursement de 500 euros… c'est la grand-mère, ma cliente, qui n'est pas riche qui a demandé à une amie de lui prêter cette somme pour régler ce problème mais, il faut quelques jours pour que le défichage soit pris en “compte“, soit-disant… Il parait que les prêts étudiants sont contenus dans une enveloppe financière déterminée et le retard risque de pénaliser Laure: elle va perdre ce futur emploi et une très grande chance apportée par ce patron volontaire et courageux! Laure est en train de devenir “gaga“…

Je ne cesse de répéter à ma cliente; faites ceci, faites cela… c'est interdit en France de faire travailler les gens au noir… si elle l'a dénonce, c'est directo la garde à vue… les URSSAF ne pardonnent pas! Et la grand-mère de me dire: ha, non! elle peut pas parce qu'on lui a dit qu'elle risquait sa peau avec la maffia japonaise! des yakusa à Bordeaux? je rigole encore… j'ai tenté de leur expliquer… mais, quand on est terrorisée! Comment des français peuvent-ils se laisser raconter des tas d'histoires idiotes pour se faire peur? déjà que la grand-mère, malgré mes explications croit que la magie noire existe…. que c'est fatigant de venir en aide à certaines personnes crédules… au fait, ne croyez pas que je vis de l'inquiétude des gens: si je devais faire payer chaque appel de la grand-mère, je serais riche et elle sous les verrous pour dettes! car, elle n'avait pas besoin de s'endetter pour sa fille et sa petite fille, croyez-moi, elle est assez grande pour faire des bêtises elle-même!

Si vous croyez que ces patrons félons sont rares, attendez encore celle-là: Laure à une de ses amies qui avait été embauchée avec essai par un magasin (Lacoste apparemment) de Bordeaux et qui a été virée de l'essai sous prétexte qu'elle avait un piercing qu'elle n'aurait pas retiré. Et devinez quoi? le magasin refuse de lui payer les 3 semaines de travail! D'après cette gamine, plusieurs jeunes sont ainsi embauchés et viré dans le même mois sans toucher quelque somme que ce soit.

Voilà, voilà: c'est la France d'aujourd'hui!

Les commentaires sont fermés.