Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2015

Le bon temps, c'est quand? 4

Diapositive13.JPG

 

 

 

 

 

 

Diapositive14.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Diapositive15.JPG

 

 

 

 

 

J'étais (ce fut la seule fois) monitrice de colonie de vacances, en 1971, dans les Alpes. C'était une de ces colonies de vacances qui échappait à tout vrai contrôle qui, d'ailleurs, n'étaient pas aussi sévères et exigeants que de nos jours. Nous n'eûmes que 2 jours de repos en un mois de vacances et qui plus est, sans rémunération aucune.

Et il se trouva que deux autres filles étaient aussi en repos comme moi. Nous convînmes de sortir ensemble; nous étions fauchées comme tous les jeunes gens. L'une des deux avait un petit copain, demeurant dans le coin et qui possédait une vieille 2 chevaux... ce devait être une des toutes premières sorties des chaînes si j'en juge par cette inénarrable expérience.

Il y avait un petit souci avec les phares de la deutch': ils étaient montés sur une barre longue un peu indépendant du véhicule. Je ne sais comment expliquer mieux cela.... mais, la barre était désincarcérée de ses phares, de telle sorte que ces derniers "tombaient" vers le sol au lieu d'éclairer la route, loin devant. (ampoules jaunes à l'époque).

Nous avions passé la journée en Suisse (la seule fois où j'y suis allée!) et nous rentrions en pleine nuit. Mais, avec ces phares tombants en permanence, pas facile d'éclairer la route! En montagne, vous le savez, cela monte ou descends et vire très souvent de ci, de là... et la fin de l'histoire c'est, généralement, le ravin si on n'est pas prudent.

Pour pallier au "tomber" des phares, le conducteur avait imaginé un truc très simple, insolite et imparable.

Il avait entortillé une corde un peu épaisse, bien enroulée sur la barre et le passager (en l’occurrence notre collègue monitrice) devait tenir la corde et, chaque fois que nécessaire, en tirant fort et un bon coup, les phares "remontaient" dans la position adéquate!

C'était obligatoirement à faire à chaque virage car les phares "tombaient" sans cesse.... ce qui participait à l'hilarité générale des jeunes gens dans la voiture... "allez tire!" seule la passagère qui au bout d'un moment ne riait plus, eut une belle tendinite plusieurs jours durant!

Ne croyez pas que je plaisante, c'est la vérité... et c'est un de mes rares bon souvenirs de jeunesse!

Et oui, le bon temps c'est quand? quand on a 20 ans, seulement!...

 

Diapositive18.JPG

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.