Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2016

La vie en Gauchiasserie...

La comptabilité de la gauchiasse

L’Essonne au bord de la cessation de paiement

Une gestion calamiteuse. Dans un courrier daté de fin décembre et révélé par le Monde, François Durovray, président du conseil départemental de l’Essonne, a annoncé qu’il serait dans l’impossibilité de régler les factures du département tout en demandant un étalement des versements sur les six prochaines années. Une partie des aides sociales allouées aux personnes âgées et handicapées et de l’aide sociale à l’enfance ne pourra donc pas être versée. François Durovray accuse également son prédécesseur socialiste d’avoir laissé une dette " cachée " de près de 110 millions d’euros.

 ----------------------------------------------------

Moi, président…..

Le chiffre du jour: 286480 euros  

C’est le coût des vœux de François Hollande et Manuel Valls, révèle le Canard Enchaîné. Dans le détail, les vœux de François Hollande à la Maison de la radio, le 11 janvier, ont coûté 250 000 euros et la carte de vœux choisie par Manuel Valls (qui l’a commandé à l’agence Publicis) et envoyée à 4 000 exemplaires a coûté 36 480 euros.

  --------------------------------------------

Un élu allemand envoie un bus rempli de migrants à Angela Merkel

Par valeursactuelles.com  

Insolite. Un élu bavarois a envoyé un bus rempli de migrants syriens à la chancelière allemande afin de protester contre la politique d’immigration menée par le gouvernement.

"Emettre le signal qu'on ne peut pas et qu'on ne doit pas continuer ainsi en matière de politique d'accueil des réfugiés". L’objectif poursuivi par Peter Dreier, le président du canton de Ladshut, en Bavière, est partagé par une partie de la classe politique allemande. Mais il est certainement le seul à avoir mis en place une opération aussi insolite.

En effet, l’élu a décidé de mettre la chancelière allemande Angela Merkel devant le fait accompli en lui envoyant un car rempli d’une cinquantaine de migrants Syriens. Le véhicule devrait arriver en fin d’après-midi devant la chancellerie". Nous essayons d'intégrer ces gens, mais cela ne marchera pas si une autre vague d'un million de migrants arrive. C'est pourquoi il est temps de taper du poing sur la table " a lancé Peter Dreier.

La Bavière menace de fermer ses frontières

Plusieurs associations ont rapidement pris les devants afin de dénoncer cette initiative". On instrumentalise des gens pour donner des images aux médias ", s’est par exemple indigné, Günter Burkhardt, président de l’association Pro Asyl.

De nombreux responsables politiques bavarois protestent depuis plusieurs mois contre la politique d’immigration menée par le gouvernement. La région accueille, en effet, la majorité des migrants. Le dirigeant du Land, Horst Seehofer, a menacé de fermer la frontière avec l’Autriche si un nombre maximum de migrants maximum n’était pas fixé. Angela Merkel refuse d’établir un plafond et souhaite, de son côté, agir à l’échelle européenne et internationale. En 2015 près de 1,1 million de demandeurs d’asile ont été enregistrés, un record pour l’Allemagne.

 

Les commentaires sont fermés.