Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2015

Dernières nouvelles de la gauchiasse

Patience: bientôt les “demandeurs d'asile“ casseront la gueule aux clandés parce que, habitués à recevoir des subsides, ils n'accepteront pas qu'on en refile aux clandé économiques! comme on dit chez nous: rira bien, qui rira le dernier.

 

Hébergement: quand les clandestins concurrencent les sans-abri

Par valeursactuelles.com  

Immigration. Alors qu’une mobilisation politique se développe pour héberger les clandestins en France, les associations alertent contre le risque que cette attention se fasse au détriment d’une population tout aussi nécessiteuse, les sans-abri.

Alors que 1 000 clandestins en provenance d’Allemagne ont été accueillis la semaine dernière en France, et que le nombre de demandeurs d’asile est en progression constante, Anne Hidalgo a déclaré que 7 nouveaux centres d’hébergement allaient être créés. La gestion des clandestins adoptée par la Mairie de Paris est critiquée par beaucoup. Lui est notamment reproché de ne pas faire de distinction entre les réfugiés de guerre et les clandestins venus pour des raisons économiques, ainsi qu’un budget d’hébergement qui est déjà dans le rouge.

Les clandestins risquent d’exercer une " concurrence " pour les sans-abri

Cette prise en charge des clandestins pose surtout un problème crucial: la " concurrence " avec les sans-abri déjà présents dans les rues. Ces derniers souffraient déjà d’une pénurie de places d’hébergement, laquelle va donc logiquement s’accentuer avec la prise en charge des clandestins. Conscientes de cette problématique, les associations humanitaires se sont engagées à ne pas mettre en concurrence les deux publics nécessiteux. Le directeur général d’Emmaüs, Bruno Morel, a indiqué que l’on " veille à ce que les capacités d'hébergement développées pour les réfugiés n'obèrent pas l'hébergement des autres publics précaires ". Le délégué général de la fondation Abbé Pierre, Christophe Robert, reconnaît que " Le risque, c'est que l'attention portée sur les réfugiés conduise à oublier les autres ".

Une trentaine de SDF expulsés d’un centre pour accueillir des clandestins

Intentions louables, mais qui semblent difficilement réalisables alors que l’afflux de clandestins n’est pas destiné à se tarir et que la volonté politique semble manifestement pencher en faveur de ces derniers. Jean-François Carenco, préfet de Paris, reconnaît une " montée des inquiétudes sur la concurrence entre les publics " mais assure que la campagne d’hiver se passera bien. Manuel Valls a ainsi promis que les nouvelles aides adoptées pour les clandestins ne se feraient pas aux détriments aux SDF, qui bénéficieraient, eux aussi, d’aides supplémentaires pour l’hiver.

La concurrence semble cependant être déjà présente: en juin dernier, une trentaine de sans-abri, logés au centre d’accueil de Nanterre, ont été expulsés afin d’y accueillir des clandestins expulsés d’un camp de Paris. Une mesure qu’a dénoncée la ville des Hauts-de-Seine dans un communiqué.

Des locaux refusés aux SDF l’été rendus accessibles aux clandestins

Pourtant, dès cet été, à Paris, les places hivernales qui, jusqu’ici n’étaient pas accessibles aux SDF l’été –malgré les demandes répétées des associations-, avaient été mobilisées pour les clandestins lors des évacuations de campements dans la capitale. Le délégué général de la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars), Florent Gueguen voit une "volonté politique" dans cette décision de rendre disponibles aux clandestins ces locaux refusés aux SDF l’été.

Plusieurs associations s’étonnent ainsi de la nouvelle capacité des collectivités locales à trouver du foncier pour héberger les clandestins. "On découvre aujourd’hui des capacités d’hébergement inutilisées, qui n’existaient pas hier. Cela nous interroge sur la transparence" indique un responsable.

 

QUAND VOUS APPRENEZ CELA, ...... comme moi...

Perso, j'ai fais des demandes HLM pendant 21 ans pour obtenir un pavillon rez-de-chaussée qui nous était indispensable à cause de la myopathie de ma fille.

21 ans! qui dit mieux?

Et vous savez pourquoi ils ont eu pitié? parce que, finalement avec tous les soucis, par exemple:

monter ma fille sur le dos sur 4 étages sans ascenseur pendant deux ans,

j'ai été attrapée par une maladie auto-immune qui m'handicape pour marcher.... il a fallu attendre que j'ai moi-même droit à 80% et macaron!

Que les f(p)onctionnaires crèvent! qu'on leur enfonce dans le popotin leurs pancartes: "touchez pas à mes avantages acquits!" bande de salop....!

Figurez-vous que les RDC sont réservés aux faignants des sociétés qui paient le 1% patronal... j'avais aussi la preuve, indiquée à la HALDE, que des RDC aménagés pour handi ont été loués à des gens qui n'avaient aucun problème de santé,

le comble? le frère de cette famille, à l'aise dans un logement pour handi sans être malade, le frère de la locataire était en fauteuil roulant et était  logé au 2e étage d'une autre cité HLM: vous pensez qu'il n'y a pas de pannes d'ascenseurs????

j'avais saisi la HALDE, pour que dalle!

Mon cas figure dans une des pages de la Halde... faudrait que je retrouve le texte...

Ils se glorifient, ces cons-là, de n'avoir rien fait que de "suggérer que l'on veuille bien"!...

 

N'EN JETEZ PLUS, LA COUR EST PLEINE

Par valeursactuelles.com

La mairie de Paris débordée par les migrants

Quai d’Austerlitz, boulevard Sébastopol, mairie du XVIIIe arrondissement, l’ancien lycée Jean-Quarré (XIXe  arrondissement)… Face à des centres d’hébergement saturés, les campements illicites de migrants se multiplient dans la capitale. La mairie de Paris, débordée, ne sait plus comment gérer ce flux incessant ; 1 450  migrants ont été officiellement accueillis depuis le 2 juin dans 21 centres d’hébergements en Île-de-France, a affirmé la Mairie. Et la ville est déjà saturée… Anne Hidalgo a annoncé la création de 7 nouveaux centres d’hébergement prévus pour accueillir un peu moins de 500 personnes. Mais comment va-t-elle gérer l’accueil des 24 000 réfugiés passés par Munich?

 

08:36 Publié dans Blog, Femmes, Gens, Hommes | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.