Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2015

Prendre la place aux personnes handicapées, c'est dégueulasse!

.... et, si un jour c'était vous!

APANEAU.jpg

 

Agression pour une place réservée, incivilité ordinaire !

 

Résumé : Dans le Nord, règlement de compte entre une auxiliaire de vie et une automobiliste qui s'est garée sur une place réservée aux personnes handicapées. La dispute tourne au pugilat. A quand des mesures drastiques pour dissuader les contrevenants ?

 

Encore une petite "tragédie" de l'incivilité ordinaire... Une personne se fait agresser par une automobiliste parce qu'elle lui reproche de s'être garée sur une place de stationnement réservée. La routine, me direz-vous, puisque ce type de péripéties semble devoir émailler le quotidien de toutes les personnes concernées. Quelques jours auparavant, c'est un maire qui gare impunément son cabriolet avant de se faire prendre en photo par l'un de ses administrés qui s'empresse de la poster sur les réseaux sociaux (article en lien ci-dessous).

 

Pourtant fille d'une "invalide"

 

Mais la nouvelle "affaire" de Villeneuve-d'Ascq (Nord) a la particularité d'avoir tourné à la bagarre. L'histoire, rapportée par La Voix du Nord (article en lien ci-dessous), s'est déroulée le dimanche 9 août 2015 sur le parking d'un supermarché local. Une auxiliaire de vie, en présence de la jeune fille qu'elle accompagne, se plaint auprès de l'accueil de la grande surface que toutes les places réservées sont occupées par des véhicules sur lesquels aucune carte européenne de stationnement n'est apposée. L'agent de sécurité fait alors une annonce qui incite les indélicats à déplacer leur véhicule. Sauf un ! Une en réalité, qui prend tout son temps et à qui l'auxiliaire fait donc remarquer son manque de savoir-vivre. La contrevenante riposte en prétendant qu'elle possède la fameuse carte mais sans être en mesure de la produire. Comble de la mauvaise foi, elle réplique que sa mère est invalide. "Je lui ai répondu que si c'était effectivement le cas elle devrait être d'autant plus consciente de la gêne que peut causer ce genre d'infraction et surtout qu'elle n'a pas le droit d'utiliser cette carte sans la présence de sa mère", explique l'auxiliaire à La Voix du Nord.

 

Règlement de compte

 

L'auxiliaire reconnaît avoir lâché un juron ; la conversation tourne au règlement de compte. La contrevenante tente d'emboutir la voiture de l'auxiliaire qui parvient à l'éviter. Puis elle descend et lui assène des coups à la tête et au bras gauche. La victime parvient à composer le numéro de Police secours. Elle souffre de douleurs cervicales, qui la contraignent à un court arrêt de travail. Elle a déposé plainte auprès du commissariat qui pourra se fier au contenu des bandes de vidéo surveillance pour mener son enquête et interpeler la propriétaire du véhicule, d'autant que la jeune femme handicapée a eu le temps de mémoriser la plaque.

 

L'or bleu du conducteur impatient

Cette altercation n'est pas sans rappeler celle qui dont a été victime un élu d'une ville du Rhône en 2012, frappé au visage lorsqu'il tente de faire respecter l'usage des places de stationnement pour personnes handicapées. Diagnostic affligeant: triple fracture du plancher orbital, 15 jours d'interruption de travail et une opération. D'autres encore, trop souvent... Pour un rectangle de bitume bleu de quelques mètres carrés qui semble susciter la plus grande des convoitises. Sorte d'"or bleu" du conducteur impatient. Un court-métrage choc intitulé Juste deux minutes aborde sans ménagement l'impact de cet irrespect pour les usagers concernés (article en lien ci-dessous). Il invite à prendre conscience que le stationnement réservé aux personnes handicapées n'est pas un luxe, encore moins un privilège abusif. Il en va de leur confort mais aussi de leur sécurité.

14:58 Publié dans Blog, Gens, Liberté | Tags : photo, femme, fille, mec, société, santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.