Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2017

Ce n'est pas une blague!

Envoyé par une amie, son époux est spécialiste ORL, elle-même, médecin.

Habitent proche de Perpignan - en jaune, mes précisions.

Hier soir, Philippe était à une réunion de formation en ORL

Assistaient donc les ORL du département, en gros 60 ans ou plus

SAUF 3 jeunes internes de l'hôpital.

A la fin, un des ORL a dit qu'il avait, dans le temps (il y a longtemps) :-), traduit une conférence en CATALAN sur une CASSETTE..

Un des jeunes a dit "c'est quoi une cassette"...  MDR

puis les vieux leur ont expliqué comment c'était quand on était d'astreinte de spécialité  dans les années 80/90 (une astreinte n'est pas une garde, elle peut se prendre chez soi dans les petits hôpitaux du moins, à condition que l'on n'habite pas loin de l'hôpital)

Il fallait rester chez soi, prés du téléphone, pas bouger (ultra pénible, car WE à l'eau / en semaine, ce n'était pas … grave).

Puis la joie que cela a été d'avoir un bipper: l'hôpital nous "sonnait" sur un petit bipper que l'on portait sur soi... il fallait ensuite trouver un téléphone et demander la cause de l'appel ..... cela permettait au moins de mettre le nez dehors, d'aller faire une petite course rapide etc...  il y avait des cabines téléphoniques dans les rues à l'époque.

En fonction de l'appel, soit on réglait le problème par téléphone, soit il fallait aller à l'hôpital; puis le premier téléphone, un peu lourd, dans une petite valise... (nous n'avons pas eu, ça coutait trop cher). Téléphone satellitaire: 35 000 Frs dans les 5 6000 euros de l'époque. Un de mes amis, représentant en avait un, c'était en 1983.

Puis le "deuxième téléphone", encore assez gros (bibop)

Puis les portables

Les gamins hallucinaient GRAVE... (NAN, c'est pas vrai, vous nous faites marcher....)

Alors les vieux, leur ont dit au "début" de la mise en orbite des satellites, il n'y avait pas d'ordinateurs ni rien.

DONC,  des secrétaires "mathématiciennes", calculaient les trajectoires, selon des formules mathématiques (la, je ne sais pas si elles avaient au moins une calculette.... je ne sais pas de quelle époque il s'agissait). Les premières PETITES calculettes, encore assez chères, format carte de crédit, j'en ai vu en 1980.

En 1970, je suis entrée comme secrétaire dans une entreprise (service compta) dont la machine à calculer était à manivelle: pour additionner, on tournait la manette vers le haut, pour soustraire, vers le bas, pour mutiplier, fallait tirer sur la manivelle, entendre un cliquetis, puis mouliner autant de fois que nécessaire pour multiplier.... c'est l'entière vérité... mais, bon, c'était tout de même une antiquité. Cela me faisait rire à l'époque.

Les jeunes n'ont pas vouloir croire une telle ineptie

Et les “vieux“ ont bien rigolé....

:-))))

 

09:06 Publié dans Blog, Gens, Hommes, Humour | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Écrire un commentaire