Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2015

La vie en Gauchiasserie...

Un conte de Noël contenant des références à la religion catholique fait polémique dans une maternelle toulousaine

La pomme de discorde à un nom : la Poule à Colin. Une école maternelle de Toulouse a fait écouter à ses élèves cette chanson (tirée d’un conte de Noël québécois), qui fait partie du recueil de chansons offert par la mairie de Toulouse en cadeau de Noël. Il n’en a pas fallu plus pour que le Snuipp-FSU 31, premier syndicat enseignant du premier degré, dénonce "un choix de cadeau de la mairie de Toulouse […] qui relève d’une légèreté coupable ou d’une entorse sérieuse à la laïcité", rapporte la Dépêche.

Les paroles concernées (à propos d’un poulet qui finit dans la marmite): "tout le monde de la paroisse sont venus saucer le pain", "Monsieur le curé qui est venu saucer le sien".

"La mairie aurait été bien inspirée de ne pas faire référence qu’à une seule religion explicite. Elle devrait respecter toutes les religions dans leur neutralité. Nos écoles sont quand même multiculturelles et cette chanson ne va pas de soi", a expliqué au quotidien le secrétaire département du syndicat enseignant.

_____________________________________________

 Un agriculteur condamné pour avoir détruit le véhicule de voleurs présent sur son exploitation

Une justice inversée ? Un agriculteur béarnais, Jean Toulouse-Bergerou, a été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis pour avoir détruit, à l’aide d’une tractopelle, le fourgon de deux cambrioleurs présent sur son exploitation le 31 juillet dernier. Sous prétexte de chercher une batterie pour leur téléphone " qui montrait des signes de fatigue ", les deux brigands ont dérobé une batterie dans un champ ainsi qu’un panneau solaire. Mais l’agriculteur les a surpris. Ce dernier a exprimé ses regrets au tribunal mais a également expliqué que les exploitants de la région sont victimes de vols à répétition. Une quarantaine d’agriculteurs est d’ailleurs venue le soutenir. Les deux voleurs ont quant à eux été condamnés respectivement à soixante-dix heures de travail et à trois mois de prison ferme.

 ______________________________

L’ÉDITO D’YVES DE KERDREL -

 Ils veulent museler Valeurs. La Cour d’Appel de Paris m’a condamné aujourd’hui à 2 000 euros d’amende pour provocation à la discrimination envers les musulmans, parce qu’il y a deux ans déjà, Valeurs actuelles, à mon initiative, avait voulu dénoncer l’islamisation rampante de la France. Ce que nous avions illustré sur la couverture par une Marianne voilée. Bien sûr j’ai immédiatement décidé de me pourvoir en cassation.

Mais ce jugement est tombé au moment même où avec un autre journaliste de Valeurs actuelles nous étions auditionnés " en urgence " par la police à la suite de nos révélations, la semaine dernière, sur le fait que le cerveau des attentats était en France depuis deux mois. Derrière toute cette agitation judiciaro-policière, il y a la volonté du pouvoir de museler Valeurs actuelles. Peut-être parce que nous sommes les seuls à gagner chaque semaine des lecteurs.

Peut-être parce que nous disons tout haut ce que les autres médias taisent. Peut-être aussi parce que nous défendons coûte que coûte des valeurs que le pouvoir a décidé de saper une à une.

 

07:21 Publié dans Blog, Gens, Liberté | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.