Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Une amie désespérée m'envoie cela... et je plussoie bien sûr

Un tweet: face à la recrue d'essence des actes antisémites.....

 

Il n'y a pas longtemps, un journal utilisait le même mot en Une... ( et comme le mot n'existe pas, il faut au moins 5 secondes à mon cerveau pour comprendre de quoi l'on parle, puisque le cerveau, à partir de ce qu'il lit, fait des recherches dans sa mémoire sémantique, sorte de bibliothèque dans laquelle il a rangé les mots déjà appris, puis en cas d'erreur de frappe, fait des évaluations statistiques, selon le contexte global, pour trouver le mot le plus " adéquat" et logique )

 

il semble que nous subissions une épidémie de mots bizarres (mais ayant le mérite d'activer le cerveau, car tout de même, quelle tête peut avoir une  "recrue" d'essence?)

 

Tout comme le pied d'Estale lu dans un rapport technique sur le niveau de compréhension de la lecture et des maths en Europe, un comble (j'avais carrément calé au moins 30 secondes, ayant l'idée sotte et grenue que l'on parlait du pied d'une statue grecque plantée dans un square)

 

Les tables de nuit en pain (miam), et autres fantaisies burlesques qui prouvent que la langue française a encore beaucoup de potentiel évolutif...

Le plan de chat n'est néanmoins compréhensible que si l'on voit la photo de l'objet

L'armoire en menuisier crée l'effroi (élucubration oiseuse : combien de menuisiers a t il fallu tuer pour construire cette belle armoire?)

la serbe à canne a un pouvoir hautement évocateur...

Puis faut avouer, il y a des trucs, même avec la photo, on ne comprends pas... (4e dimension)

Faisons donc comme à la lecture de "Zazie dans le métro": prononçons ce que l'on lit et qui parait bizarre, cela permettra désormais de comprendre un peu mieux de quoi l'on parle. ( cela ne marche pas toujours... cf, l'armoire à Rideux du bon coin  ) mais cela limite un peu la casse.

zazie dans le métro commence par:

"Doukipudonctan"

 

Les commentaires sont fermés.