Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2016

cé français bocou et autres rabachages de journalistes...

Merci à

http://bescherelletamere.fr/9-fautes-de-francais-insuppor...

Le français est maltraité, à l’écrit comme à l’oral. Voici quelques astuces pour tenter de le sauver.

Si j’aurais su

Non. On arrête une bonne fois pour toutes avec ça, et on apprend que "les SI n’aiment pas les RAIS ", bordel. C’est " SI J’AVAIS SU ":

Si j’avais su que tu parlais aussi mal, je t’aurais offert la collection Bescherelle pour Noël.

Tu sais c’est qui ?

Non. Je sais que "sais-tu qui est cette personne? ", c’est long, mais quand même, n’abusons pas. Vous le faites exprès, là.

La voiture à Lucas

Non. L’appartenance, c’est avec "de". Je vais vous épargner l’exemple avec "fils de p*te", mais le cœur y est.

Je vais au coiffeur

NON. TU VAS "CHEZ LE COIFFEUR" ET TU TE TAIS.

Ils voyent

Non. On écrit "ils voient", on prononce "ILS VOIENT" .

Ils croivent

Tu suis ou pas? C’est la même chose. "Ils croient" .

Malgré que

Ah, sacré débat… Selon l’Académie Française, c’est un refus catégorique. Selon d’autres sources, c’est toléré. Pour être sûr, prenez l’habitude de dire "Malgré le fait que", et vous n’aurez plus de problème!

"Malgré le fait que tu fasses des fautes, j’arrive à ne pas avoir envie de t’étrangler."

Sauf si vous avez effectivement envie de tuer cette personne.

Tu me passes le ciseau?

NON, LA PAIRE DE CISEAUX, BORDEL (sauf si c’est un ciseau à bois)

Un espèce de…

Eh non, on dit "Une espèce de", dans tous les cas, tout le temps. Promis.

Et, personnellement, je rajoute:

Si ce n'est pas écrit, ce n'est pas à dire!

ex: le pauvre nenfan ta attrapé les zoreillons zé ça ta fini tmal

Le pauvre enfant a attrapé les oreillons et, cela à fini mal: articulez, bon sang! et cessez de faire des liaisons a tout bout de champs qui vous rendent incompréhensibles, inaudibles... vous voulez faire carrière?

Pauvre Monsieur Dupont-Aignan: il devient sans cesse: Dupontaignan; c'est fatiguant à force!

Cessez de faire des liaisons à tout bout de champs (surtout les gens de télé!). Il y en a marre de vos liaisons merdiques et de vos paroles staccato, style, j'ai avalé une mitraillette.

Vous devez parler clair et net, c'est pour cela que vous êtes payés, non?

Assez de nasillement et de phrases qui terminent dans votre barbe…. même les filles s'y collent stupidement… comme une présentatrice sur BFM-TV: quand on l'écoute, on s'endort… elle annonce des massacres d'une voix monocorde à mourir d'ennui avec une tête de déterrée en plus. On dirait un zombie tellement elle est pâle et aussi avenante qu'un jour sans pain! Mr le Rédac chef, sortez-là par pitié!

Par contre, vos potiches journalistiques sont bien vêtus… presque tous…sauf certaines filles: normalement, ont doit cacher ses épaules et la pointe des seins: c'est la bienséance... (pitié pour les gosses de moins de 5 ans, ils ont le temps de voir des filles à poil!) Les épaules couvertes, je dirais même, que c'est la classe! c'est à cela qu'on reconnait la journaliste qui ira loin dans son métier....

Il y en avait une sur LCI qui montrait ses seins car elle mettait des corsages qui s'ouvraient en gorge profonde: elle est où, aujourd'hui? on n'en entend plus parler... faut dire que le type qu'elle a épousé... il doit la visser, c'est dans sa nature. Non, mais sans rire, on l'a nommée un jour la plus belle journaliste du monde! seulement, bien sûr, parce qu'elle montrait ses seins... les mecs, tous des chiens renifleurs....

Et puis, messieurs les baveux, tout sauf la barbe! alors, là… je voudrais juste vous dire que ce n'est pas viril malgré que quelques crétins vous l'on dit! en dehors du fait que vous avez sans aucun doute quelque chose à cacher (ça c'est psychologique, voir plus haut, les mecs sont des)… qu'il doit y avoir à manger en regardant de près, que ça pique quand les gosses vous embrassent… ou votre copine…

Faire tout pareil que les autres, c'est-à-dire copier-coller la mode pour être dans le coup, et bien, coco! cela prouve que tu n'a pas confiance en toi puisque tu suis ce que font les autres sans te poser la question: est-ce que cela me va? En regardant certains journalistes barbants et ânonnants, j'ai l'impression de voir une image-silhouette de certains forums... c'est d'un moche! genre, barbapapa, si vous voyez ce que je veux dire.

Tous les journalistes, animateurs et présentateurs télé sont des copiés-collés. Ils rabâchent les mêmes clichés: la maison était d'une crasse repoussante: de mon côté, je n'ai jamais vu de crasse propre.

Et le merveilleux: “le présumé voleur“, “présumé terroriste“: non mon vieux rabâcheur de clichés en rond… quand on le voit avec des menottes aux mains et qu'il est incarcéré, il n'est pas présumé du tout; il est coupable… faut pas nous faire croire que s'il a une liste de 30 passages devant le juge, il n'est QUE présumé!

et le “présumé terroriste de Nice“: avec tous les morts sur son passage, vous vous posiez la question de savoir s'il est terroriste? vous fumez votre moquette ou quoi!?

(Au fait, à ce propos une question: quand, va-t-on en France, terroriser les terroristes? cf Charles Pasqua en 2001). Toujours d'actualité, hélas.

Ou bien, le merveilleux: Écoutez! (quand on lui pose une question)…. Écoutez… Écoutez… bis répétitas ad nauseum

Oui, minable, je t'écoute puisque tu es là pour cela et que je veux la réponse; si je ne t'écoute pas à l'insu de mon plein gré, je passe sur une autre chaîne! ce que je fais sans cesse.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.