Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2015

C'est le moment d'aller voir votre grand-mère!

Lundi 15 mai 2015

Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Aujourd’hui, la société occidentale s’inquiète des abus adressés aux personnes âgées. L’intérêt pour cette problématique en Europe croît depuis une quinzaine d’années.

La journée a pour but de sensibiliser l'opinion publique sur un phénomène inacceptable et tabou dans notre société, un fléau qu'il faut ensemble condamner, la maltraitance des personnes âgées.

Selon l'Alma (association d'écoute aux victimes), les personnes les plus fragiles, en majorité des femmes (75%), plutôt âgées (en moyenne 79 ans) vulnérables, incapables de se défendre ou de réagir sont des victimes désignées (elles sont souvent dépendantes).

Même s'il est difficile de distinguer clairement les divers aspects de la maltraitance, physiques, psychologiques ou financiers, les petits frères des Pauvres qui accompagnent près de 8000 personnes dans l'Hexagone, se préoccupent particulièrement des maltraitances financières, car bien des actes de malveillance et des violences physiques sont motivés par des intérêts matériels. Ils sont souvent d'origine familiale et proviennent aussi de l'entourage non familial de la personne à domicile ou en institution (le voisinage, les personnels soignants, les démarcheurs…). Ces malveillances financières sont souvent des actes à la limite de la légalité, discrets et invisibles, qui passent parfois inaperçus aux yeux des victimes âgées elles mêmes qui peuvent ne pas être en pleine possession de tous leurs moyens.

Dans les établissements d'accueil des personnes âgées, les maltraitances sont souvent la conséquence d'un manque de personnel et de moyens. Cette situation est inadmissible de la part de lieux de vie où les personnes doivent évoluer dans un environnement professionnel, apportant soins, sérénité et protection. Des maltraitances civiques (atteinte aux droits des personnes) sont également constatées dans les établissements

Association Pour l'Accompagnement des Familles

La journée mondiale contre les maltraitances doit s'orienter aussi vers les personnes handicapées. Des associations accompagnent les familles qui font part des situations de maltraitances en institutions ou en famille. Mais cette thématique reste tabou, et il est difficile aux familles de faire part de leurs angoisses dés lors qu'ils veulent dénoncer une situation maltraitante envers un proche, un enfant, un père ou encore une mère.

La maltraitance des personnes âgées est évidente surtout lorsqu'elles sont ciblées par l'OSEH (Organize Stalking ou Gang Stalking, Mind Control, harcèlement électronique et torture).

Le Gang Stalking existe même lorsque la personne âgée est hospitalisée ou en centre d'accueil. Il y a beaucoup de membre de gangs de rue qui travaillent dans ces centres où le harcèlement électronique est présent.

"Quand on voit la peau de nos personnes âgées bleutée et creusée, et que l'on sait que des armes au laser cause des effets similaires à distance, que doit-on penser ? S'ils sont capables de s’en prendre aux personnes âgées malades dans les CHSLD et dans les hôpitaux, que font-ils aux personnes handicapées qui restent à la maison? C’est une technologie perverse qui permet de torturer à distance. Et, pour la plupart de ceux qui les utilisent, ce ne sont que des jeux vidéos. Ils sont assis devant leur ordinateur, une manette à la main, jouant au TortureWare sur des avatars qui bougent et qui crient. Leur jeu consiste à les torturer et à les faire crier, et surtout leur faire mal..."

Un site à visiter : francequenneville.blogspot.com

Lors d'une enquête menée aux vieillards vivant à l'hospice de kabinda et ceux vivant en famille dans la commune de Lemba à kinshasa /RDC , nous avons constaté que par manque des moyens financiers les personnes âgées de deux lieux de notre étude sont obligées de manger tout ce qu'on leur présente, et beaucoup d'entre elles sont abandonnées par leur membres des familles.

Nous cherchons les mécanismes pouvant nous permettre d'aider ces personnes car ils ont faim disent-ils et n'ont plus besoin de discours sans nourriture.

----------------------------------------------------------

21 juin 2015

Journée Mondiale de la Sclérose Latérale Amyotrophique

Bien peu de monde connaît la SLA, quelques uns ont entendu parler de la maladie de Charcot... il s'agit d'une seule et même maladie, très invalidante et pour laquelle la recherche est encore balbutiante.

La journée du 21 juin a été choisie car elle est la plus longue de l'année, espérance d'une prolongation de vie pour les personnes atteintes par cette affection.

La maladie de Charcot

La SLA est une maladie dégénérative non contagieuse dont on ne connaît pas précisément l'origine et pour laquelle aucun traitement réellement convaincant n'a pour le moment été mis au point. Elle a été identifié vers 1880 par le Professeur Jean Martin Charcot (photo), le père de la neurologie moderne.

Les trois lettres SLA ont une signification précise qui permet de mieux comprendre ce qu'est cette maladie :

• Le S pour "sclérose" correspond à un durcissement,

• Le L pour "latérale" car elle s'attaque au côté de la colonne vertébrale,

• Le A final de "amyotrophique" indique une privation de nutrition des muscles.

Un site à visiter: www.arsla-asso.com

 

 

Le jour où le spécialiste nous à dit, à ma fille et moi, que j'étais atteinte de la SEP-PP (progressive primaire), je suis sortie du bureau de ce dernier en disant à ma fille: "on a fait avec ta myopathie, on fera avec ma sep. Nous avons beaucoup de chance, au moins ce n'est pas la SLA! Oui, nous avons vraiment de la chance!"

Comme vous le voyez en visitant leur site, j'ai véritablement beaucoup de chance!

07:23 Publié dans Blog, Gens | Tags : photo, femme, fille, mec, société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.